J’ai créé Success Motivation pour ne plus douter

Je m’appelle Louis et je suis le créateur de Success Motivation. Nous sommes un média social qui encourage la prise d’initiatives et la réalisation de projets personnels. Nous existons depuis 2 ans et aujourd’hui plus de 400 000 personnes nous suivent sur Facebook et plus de 75 000 sur Twitter

C’est la première fois que je prends la parole pour expliquer la raison d’être de Success Motivation

J’ai récemment fêté mon 25ème anniversaire et j’ai la chance de savoir pourquoi je me lève chaque jour.

Mais ça n’a pas toujours été aussi simple. Pendant très longtemps, j’ai stagné et mes projets n’avançaient pas parce que je doutais. Aujourd’hui, j’écris humblement ces lignes pour partager ce que j’ai pu comprendre durant mon parcours.

Le doute peut être une toxine

Nos abonnés sur Facebook, Twitter ou Instagram savent que nous publions des citations concernant le doute. Je publie ces citations pour aider un maximum de personnes à équilibrer leur psychologie.

Le doute se définit comme :

Incertitude portant sur la réalité, la vérité ou le choix, aboutissant à une indécision, une irrésolution, voire une aboulie péniblement ressenties par le sujet, avec besoin répétitif de vérifications et de retours, source possible d’épuisement.

On parle souvent de la fatigue physique que ressent un porteur de projet. Les longues heures passées aux bureaux, les déplacements, etc..

La vraie fatigue est mentale. J’ai combattu cette fatigue mentale et émotionnelle avant de lancer Success Motivation. Au début de ce projet, je m’étais promis de laisser de côté toute pensée négative, car c’est la pire des toxines.

Le doute survient toujours quand on doit prendre une décision et s’exprime de deux façons :

  • Le doute qui paralyse : Et si je n’étais pas sur la bonne voie ? Dois-je écouter mes proches qui me disent d’arrêter ? Est-ce que je dois continuer ou arrêter mes études ? Et si je faisais tout ça pour rien ?
  • Le doute qui fait avancer : J’ai commencé à faire quelque chose, cela ne prend pas, je considère la situation sous un nouvel angle pour modifier ma trajectoire.

La première option est terrible. Au lieu de trancher et prendre une décision, on concentre toute son énergie sur la recherche d’une réponse miracle qui n’existe pas.

Mais le doute est aussi synonyme d’intelligence, de remise en question positive, et d’ouverture d’esprit.
Le problème n’est donc pas le doute en lui-même, mais le sentiment de mal-être qu’il inflige, cette perte d’énergie et de temps pour retrouver une stabilité émotionnelle.

Tourner en rond dans sa réflexion comme un hamster sur sa roue, ça n’aide ni à atteindre un objectif, ni à changer de trajectoire.

Comment reconnaître ses peurs ?

Comme tout le monde, je doute. Quand une décision me fait douter, je me pose désormais la question suivante : Est-ce que je peux faire autre chose pour arriver à mon objectif ?

  • Si la réponse est oui, mon doute est légitime et il va falloir profondément remettre en question ma décision
  • Si la réponse est non, je suis sur la bonne voie, je dois continuer

J’écris ensuite sur une feuille de papier les opportunités et les dangers de cette décision. Je divise ma feuille en deux colonnes distinctes. Je commence toujours par les opportunités et je me force à en lister au moins 12. Cela peut faire sourire de se soumettre à ce genre de règles, mais essayez ! Vous ne serez pas déçus :)

Une fois la liste sous vos yeux, on se rend compte de toutes les solutions qui s’offrent à nous. On réalise que chaque décision apporte autant d’opportunités que de dangers. Cela permet de relativiser chaque crainte et de les barrer, les unes après les autres.

J’espère que ce témoignage vous a été utile !

Louis de Success Motivation

La seule limite à notre épanouissement de demain sera nos doutes d’aujourd’hui.
Franklin Roosevelt