La popularité de la langue française en Moldavie à l’ère du numérique

Projet MediaLab — Moldavie, 2018

Selon l’Organisation internationale de la francophonie, le français est actuellement la cinquième langue la plus parlée et la deuxième langue la plus enseignée au monde. Au total 274 millions de personnes dans le monde parlent la langue de Molière. Le français, à côté de l’anglais, reste au moment la seule langue parlée sur les cinq continents.

Mais, quel rôle joue le français en Moldavie ? Pourquoi les jeunes moldaves sont toujours intéressés d’apprendre le français ? Pour répondre à ces questions nous avons fait appel à nos camarades francophones et voilà ci-dessous ce que nous avons découvert.


Iana, 15 ans, Cahul
« Pour moi la francophonie c’est un pays à part. Le pays de la langue et de la culture françaises. Dans ce pays il n’existe pas de frontières parce que le français vive dans nos cœurs. Aujourd’hui ce que nous réunit ce n’est pas seulement notre nationalité, notre âge ou le pays dans lequel nous vivons, mais aussi la langue française. J’adore regarder des films et des séries en français et je suis même fan d’une chaîne YouTube en français. »
Alina, 15 ans, Cahul
« À mon avis les français et les moldaves se ressemblent beaucoup au niveau culturel et linguistique. Même si la langue française n’est pas notre langue maternelle, elle fait partie de nos vies chaque jour. Nous l’entendons à l’école, nous la parlons entre nous et parfois on même pense en français. J’aimerais visiter la France un jour, peut être, même aller dans une école française pour une semaine par exemple. Comme ça je pourrai vraiment améliorer mon français et bien évidement connaître les réalités du monde scolaire français. »
Sandu, 15 ans, Cahul
« Selon moi la francophonie c’est un pont de coopération entre les nations, qui renforce le sentiment d’appartenance à un espace dominé par les valeurs de la démocratie, de la diversité et de la tolérance. Grâce à la langue française et aux numériques je suis toujours au courant avec ce qui se passe dans le monde. Je préfère lire des articles sur des sites français comme lapressejeunesse.fr ou monquotidien.fr. Je peux partager mon opinion avec des jeunes français de mon âge sur des sujets que nous intéressent à milles kilomètres de distance. »
Ionut, 15 ans, Cahul
« D’après moi la France est un pays avec une histoire riche en événements, avec une culture unique à partir de laquelle toute autre nation, y compris les moldaves, peut apprendre beaucoup de choses. C’est vrai qu’au moment en Moldavie, notamment ceux qui ne vivent pas à Chisinau, nous n’avons pas l’occasion de parler avec des jeunes natifs français face à face, voilà pourquoi le plus souvent on utilise les moyens alternatifs de communication, plus exactement les numériques, par exemple des sites ou des applications mobiles. Ça nous permet d’améliorer le français que nous apprenons à l’école et de faire connaissance avec les particularités de la langue vivante que nos amis parlent en France. »

Nous avons remarqué que la langue française reste un choix populaire de langue étrangère à étudier parmi les jeunes moldaves, au moins dans la ville de Cahul. Les jeunes sont intéressés et motivés d’apprendre la langue et la culture françaises car son apprentissage leur ouvre les coulisses du monde francophone qui ne manque pas de diversité et d’opportunités. Les numériques jouent un rôle décisif à ce jour là, parce que ils permettent d’acquérir un bon niveau de langue pas seulement à l’aide des ressources offertes par l’école mais aussi par les moyens alternatifs du réseau internet. Nos camarades francophones de tous les coins du pays n’hésitez pas à partager vos opinions en commentaires. Dites-nous ce que vous aimez et ce que vous voudriez améliorer dans le monde de la francophonie moldave.
À très bientôt !

Vlada Goian, 15 ans
élève au Lycée Théorique Ioan Voda
de Cahul
Passionnée par la langue française,
les bouquins et le volley-ball

Maxim Granici, 15 ans
élève au Lycée Théorique Ioan Voda
de Cahul
Joueur de guitare et de jeux vidéo,
qui aime voyager