Bois Farine de l’Artisan Parfumeur

Surprenant parfum que ce Bois Farine de l’Artisan Parfumeur. Il rend hommage au bois de senteur blanc, qui règne sur l’Ile de la Réunion, et dont les fleurs rouges exhalent une odeur de farine. Jean-Claude Ellena nous en restitue ici toute la saveur et la particularité dans un parfum original, à la fois sec et gourmand, boisé et sucré, poudré et lacté. Au premier abord, le nom peut surprendre. Comment un parfum peut-il mettre en valeur l’odeur de farine? Et pourquoi? C’est ici tout en chaleur et sensualité qu’il en recrée l’idée, mais plutôt dans le sens d’une pâte à gâteau saupoudrée de multiples arômes, sans pour autant tomber dans le style alimentaire. Les premières effluves ont quelque chose de sec et boisé. On y sent un peu la noisette, mélangée à de l’amande ou de la vanille, des notes un peu sucrées. L’iris vient peu à peu s’y mêler, lui donnant un aspect poudré, plus doux. Puis le parfum devient vraiment boisé, revisitant le bois de santal sous un jour unique, poussant sa facette lactée, un peu gourmande. Au fil des heures, ce sont vraiment les notes boisées qui restent, douces, fumées et légèrement épicées. Difficile de décrire ce beau parfum aux multiples facettes qui évoque les Iles, sans tomber dans l’écueil de l’archi sucré. Tour à tour sec, poudré, gourmand, amandé, subtile, éthéré et enveloppant à la fois, poétique, réconfortant, Bois Farine parvient a dégager quelque chose de très chaud, d’exotique, mais tout en subtilité et finesse. La tenue n’est en revanche pas exceptionnelle, pour peu qu’on ait la main légère.


Originally published at mybluehour.blogspot.fr on November 30, 2014.