Ego Facto: la création à l’honneur chez Marionnaud

La gamme Ego facto est née de l’envie de Pierre Aulas de revisiter la parfumerie grand public, sous le signe de l’originalité. Jeux de mots, visuels modernes et décalés, packaging attrayant, sans oublier des accords olfactifs innovants, le tout pour un prix raisonnable: cette gamme a tout pour faire parler d’elle.

Conseiller olfactif pour de grands groupes, (notamment Thierry Mugler), et chanteur lyrique à ses heures perdues, Pierre Aulas a souhaité, pour une fois, sortir des sentiers battus du marketing, gourou, hélas, de la parfumerie actuelle.

Il s’est donc entouré de parfumeurs avec qui il aime travailler pour développer un concept atypique, sur le thème de la “déclaration d’Ego”. Cette gamme de parfum se joue de notre rapport à la séduction à travers 7 fragrances: Poopoo Pidoo, Fool for Love, Me, Myself & I, Prends garde à toi, Sacré Coeur, Piège à filles, et Jamais le Dimanche.

La gamme Ego Facto propose des senteurs loin des diktats de la mode voués à plaire au plus grand nombre. Il est, de plus, amusant de les découvrir chez Marionnaud, emblème de la parfumerie de masse. Certes, cette nouveauté bénéficie d’une campagne publicitaire, qui attirera une clientèle curieuse, mais elle offre au moins une alternative au profit à tout prix.

Sans révolutionner l’univers du parfum, Pierre Aulas orchestre ici une interprétation moderne et innovante des codes classiques. Ego facto réussit donc le pari de composer des parfums à mi-chemin entre la parfumerie de niche et le mainstream. Tantôt classiques, tantôt surprenantes, ces créations s’ouvrent au grand public, sans idée de confidentialité et à un prix raisonnable.

Outre les surprenantes effluves de Me, Myself &I, l’évolution intéressante de PooPooPidoo, les notes épicées de Fool For Love, ou l’emploi de marijuana dans Jamais le Dimanche, on apprécie aussi l’humour, l’originalité et le style décalé des publicités de la gamme Ego Facto, signées François Marquet.

Ego Facto se compose donc de deux parfums féminins, de deux autres masculins et de fragrances unisexes. Mon préféré n’est pas le plus innovant, mais je trouve qu’il revisite avec brio les codes de la parfumerie classique pour en faire un beau parfum féminin bien ancré dans l’air du temps.

En effet, PooPooPidoo s’ouvre sur des notes fraîches et simples, florales où prédomine la fleur d’oranger. Mais les premières notes laissent vite place à un fond plus poudré, plus suave, où le musc s’affirme. Et c’est pourquoi il porte bien son nom, à l’image de Marilyn, à la fois innocente et sexy, charnelle.

Le très original Me, Myself & I semble être le favori des perfumista, pour son accord inédit tubéreuse-vétiver. Très créatif, il ne séduira certes pas tout le monde, (en ce qui me concerne, il m’a indisposée au bout d’un quart d’heure). Mais c’est justement le but de cette démarche, créer des fragrances qui ne cherchent pas forcément à plaire au plus grand nombre.

Fool for love, quant à lui, m’a agréablement surprise lorsque les premières notes sont venues chatouiller mes narines au grand air. Sur un accord annoncé “Punch coco”, ce parfum pour femme développe d’abord des notes fraiches, hespéridées, pour s’épanouir ensuite sur des nuances plus épicées, où la fleur de frangipanier vient caresser un fond boisé.

J’ai également apprécié l’originalité de Jamais le Dimanche, à l’image de son égérie, entre douceur et chaleur, difficile à enfermer dans une catégorie. En effet, innovant pour l’empreinte de marijuana inattendue, il oscille entre des facettes tantôt froides (qui m’évoquent certaines crèmes pour le corps arômatiques, façon L’Occitane) et des notes plus chaudes, où perce notamment l’encens.

Piège à Fille, un des masculins, offre une composition orientale où s’affirme le cumin. Des notes de têtes boisées et florales se laissent envahir par des notes épicées, pour une fragrance double, à l’évolution séduisante.

Enfin, Prends garde à toi s’ouvre sur des notes aromatiques, vertes et poivrées, pour s’épanouir sur un fond plus boisé, chaleureux, quand le Sacré Coeur associe des nuances de Chablis à une facette presque cuirée.

Entouré de Dominique Ropion, Alberto Morillas, Laurent Bruyère, Anne Filipo, Jean et Aurélien Guichard, Pierre Aulas nous propose donc une belle curiosité à découvrir chez Marionnaud. Entre codes classiques et notes innovantes, Ego Facto est une création résolument moderne sans être pour autant aseptysée. Bref, une gamme de parfums qui sort un peu, enfin, de l’ordinaire dans la parfumerie mainstream.


Originally published at mybluehour.blogspot.fr on November 30, 2014.

A single golf clap? Or a long standing ovation?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.