Rencontre avec Cécile Zarokian, parfumeur indépendant.

J’ai rencontré le parfumeur indépendant Cécile Zarokian à l’Atelier-Galerie, rue des Vinaigriers, à l’occasion de l’exposition [IP]01Un illustrateur/Un parfumeur, à laquelle Méchant Loup avait déja consacré un bel article sur son blog.

La créatrice d’Epic, pour Amouage et, plus récemment, de Private label, pour Jovoy, m’a gentiment fait une démonstration de cette mise en relation parfum/image. L’occasion de revenir sur ses inspirations, son parcours et son actualité.

Cécile Zarokian a découvert sa vocation sur le tard, alors qu’elle avait déja entamé ses études, lorsqu’elle a rencontré quelqu’un ayant fait l’ISIPCA. Ayant toujours été fascinée par les odeurs en général, le métier de nez lui a semblé une évidence. Elle a ainsi passé les concours, a été reçue, puis a enchaîné à la sortie de l’école sur une expérience en alternance à Grasse, chez Robertet, et enfin pour la filiale parisienne, sous la direction de Michel Almairac.

Le désir de travailler de manière indépendante lui tient depuis longtemps à coeur et c’est l’an dernier qu’elle concrétise cette envie. Ce qui la passionne, c’est de gérer toutes les étapes d’un projet du début à la fin, de la création à la relation avec le client, car c’est un choix qui offre plus d’échange, un plus vaste dialogue. Dans le cadre de cette activité indépendante, Cécile a récemment gagné et travaillé sur deux bougies, “Carnets de voyage” et “Soirée câline”, pour le maître cirier Perron-Rigot, qui produit notamment les bougies By Kilian. Ces deux créations ont d’ailleurs été présentées au salon Maison&Objet, qui se tenait le week-end dernier à Villepinte.

Les parfumeurs qui l’inspirent sont tout aussi bien Daniela Roche-Andrier (notamment pour Emporio pour elle, mais aussi pour son travail chez Prada), que Francis Kurdjian par exemple. Côté parfum, elle avoue également avoir un faible pour Allure pour homme ou Chance de Chanel.

Dans cette volonté de travailler de manière indépendante, il y a aussi celle de promouvoir des projets originaux, en décalage avec l’esprit formaté de la parfumerie actuelle (surtout en mainstream), comme en témoigne cette exposition Un parfumeur/Un illustrateur, en conjuguant deux formes d’expression artistique, le dessin et le parfum.

Six illustrations, six parfums d’ambiance, créés sans contrainte relative au prix, ce qui a permis à Cécile Zarokian de choisir une belle qualité de matières premières, qu’elle soient naturelles ou synthétiques. Trois illustrations ont d’abord été dessinées, que Cécile a ensuite interprété olfactivement. Puis à l’inverse, elle compose trois parfums, trois ambiances, que l’illustrateur Matthieu Appriou esquisse à son tour en images.

J’ai eu un coup de coeur pour la cinquième oeuvre, d’emblée, aussi bien pour la fragrance en elle-même (ce sont mes notes, mon univers de prédilection, fleur d’oranger, mais aussi notes baumées, quelque chose de très féminin), que pour l’illustration qui en a été faîte.

La deuxième oeuvre, un parfum qui évoque les odeurs de montagne, m’a fascinée. Des notes boisées, un contraste chaud froid qui dépeint si bien cette atmosphère, un parfum qui m’a bluffée. La troisième, autour du thème de la route de la soie, m’a beaucoup plu également: des notes épicées qui entourent une rose… Enfin je ne vous en dis pas plus, le mieux c’est d’aller découvrir tout ça par vous même, puisque l’expo se prolonge jusqu’en février!

A noter, l’utilisation des diffuseurs Scentys, qui permettent d’avoir un aperçu global de la fragrance, très pertinent, ici, dans le cadre d’un parfum d’ambiance.

Atelier-Galerie,

51 rue des vinaigriers,

75010 Paris.

www.cecilezarokian.com

Originally published at mybluehour.blogspot.fr on December 13, 2014.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.