TrⒶnsCyberien #2 :: Voyage au coeur d’une utopie cr𝚼pto-musicale

Un webdocumentaire de Nastasia Hadjadji & Clémentine Partaix
D.R
Nom :: TRANSCYBERIEN #2 :: CRYPTØPARTY
Lieu :: Le Sans Plomb_Ivry sur Seine_
Date :: 10 Septembre 2016_
TransCybérien :: Voyage au coeur d’une utopie crypto-musicale
Le Sans Plomb est un squat aux portes de Paris, à Ivry-sur-Seine (94). Le lieu vit ses dernières heures puisque la mairie a ordonné sa destruction prochaine. Lieu de vie, mais également lieu de dissidence culturelle et militante, le Sans Plomb accueille des concerts, des expositions et des ateliers. Le 10 Septembre 2016, le Sans Plomb accueillait TransCyberien #2, une proposition du Collectif Infini ∞
Crédit : Rapport Humanoïde_

TransCybérien est une série de soirées qui naviguent entre club, noise, et workshops geek, futuristes, crypto ou militants.

L’originalité de ces soirées réside dans l’articulation de plusieurs domaines, souvent marginaux ou réputés ‘pointus’ : activisme geek (mouvement hacker, coding, enjeux de protection des données), musique expérimentale (anti-harmonique, souvent fondée sur un principe d’improvisation et d’élaboration de ses propres instruments) et propositions artistiques militantes.

A l’origine de ce cycle de soirées, l’intention d’organiser un hackathon à bord du Transsiberien, le train qui relie Moscou à Vladivostok, l’extrêmité orientale de la Russie. Par manques de moyens et de possibilités, dans un contexte politique russe caractérisé par la violence quasi dictatoriale du pouvoir, le projet de hackathon a été reporté. Le TransCyberien, lui, en est à sa seconde édition.

Crédit : Xenia Lotus

:: Organiser une Cryptoparty ::

L’organisation de CryptoParty est un mouvement populaire mondial visant à enseigner au grand public les bases de la cryptographie pratique telle que l’utilisation de réseaux anonymes comme TOR, de réseaux privés virtuels, d’outils de chiffrement comme TrueCrypt ou de signature de correspondances ou de données.

Ksenia est chercheuse et musicienne. Née à Saint Petersbourg, elle a quitté son pays “car elle ne pouvait pas y faire ce qu’elle voulait, dans les conditions d’une dictature”. Installée désormais en France, elle a obtenu une bourse de recherche et soutiendra sa thèse le 28 Novembre 2016 à l’école des Mines-ParisTech.

Nils est photographe et vidéaste; au demeurant “sa principale activité est d’écouter beaucoup de musique, et d’en mixer quand il le faut”. Avec Xenia, il a construit la programmation musicale de l’évènement. Dans le cadre du TransCybérien, les choix musicaux sont à la fois riches, complexes et reflètent des partis-pris artistiques engagés.

crédit : Xénia Lotus_

:: dessiner les mythologies extra-terrestres ::

Audrey est journaliste et passionnée de mythologies aliennes. Avec le dessinateur Mehdi Shoboshobo elle a initié le projet Rapport Humanoïde.

Le Rapport Humanoïde est un projet de collection et d’illustration qui explore la mythologie des visiteurs, sur la base des données et témoignages compilés par l’ufologue Albert Rosales. C’est également un projet qui essaie de décoder le rôle de l’alien dans la culture populaire, sa promesse mystique et technologique à travers une série de scénarios invasifs.
Audrey proposait un atelier d’illustration collectif, ponctué de narrations autour des mythologies extra-terrestres.

http://rapporthumanoide.tumblr.com/projet

:: coder la musique grâce au langage informatique ::

Fan Yau est musicien. Sous le nom d’Exoterrism il programme en direct une musique ésotérique faite de textures digitales, de basses saturées, de rythmes chaotiques.

Le logiciel SuperCollider permet de coder et de faire de la synthèse audio en temps réel, à partir d’un langage de programmation. Pendant son workshop, Fan Yau proposait une initiation à la composition de musique à partir de lignes de code.

:: ne pas trop se dévoiler, protéger ses données ::

Benjamin Sonntag est co-fondateur de l’association de défense des droits et des libertés des citoyens sur Internet La Quadrature du Net. Marine est activiste et ne souhaite pas communiquer son nom de famille.

Tous deux animaient un café vie privée (l’un des formats que l’on retrouve lors des crypto-parties) afin de sensibiliser les participant.e.s aux enjeux de protection de leurs données.

L’originalité de ces soirées réside dans l’articulation de plusieurs domaines, souvent marginaux ou réputés ‘pointus’ : activisme geek (mouvement hacker, coding, enjeux de protection des données), musiques expérimentales (anti-harmonique, souvent fondée sur un principe d’improvisation et d’élaboration de ses propres instruments) et propositions artistiques militantes.


L’enjeu du webdocumentaire Transcybérien, voyage au coeur d’une utopie crypto-musicale est de montrer en quoi activisme geek et musiques expérimentales sont deux domaines complémentaires, qui convergent tous deux vers une direction : proposer des alternatives et imaginer des pensées de la dissidence.

TransCybérien :: Voyage au coeur d’une utopie crypto-musicale