Coup de gueule en sortie
Weeprep
323

1. Comprendre les raisons des démotivations des enseignants: sont-ils heureux au travail, l’équipe pédagogique s’entend-elle? Quelles sont les querelles intestines qui les tiraillent?
2. Quels ont été les problèmes rencontrés avec les parents antérieurement?
3. Quelles sont les peurs et les séquelles?
4. Que peuvent faire les parents d’utile et de valorisant auprès des enfants et des enseignants?
5. Comment l’école peut-elle devenir un lieu de rencontre, mais pas uniquement un lieu académique?
6. Comment valoriser au mieux le travail des enfants?

Julie, je suis tout à fait d’accord avec vos questions.

  1. Comprendre les raisons des démotivations des enseignants : en effet, une mauvaise entente avec les familles, entre collègues, avec la mairie, les multiples changements venant des DSDEN peuvent jouer sur la motivation d’une équipe enseignante. Une bonne direction qui arrive à fédérer ne peut qu’améliorer une école.
  2. Des problèmes relationnels et de communication avec les parents peuvent créer des situations telles que vous les avez décrites où chacun restent dans “son coin”. Ne plus oser aller vers l’autre…
  3. De nombreux enseignants peuvent avoir peur du regard de l’autre, peur de se sentir juger. Ils n’ont pas forcément confiance en leur capacité et par ce manque de confiance, ils n’ouvrent pas leur porte. Il ne faut pas oublier la mémoire traumatique que peut porter chaque parent vis à vis de l’école qui peut également entâcher la relation école/famille.
  4. Une implication dans la vie de l’école, au-delà de la vie scolaire de son enfant.
  5. Comment devenir un lieu de rencontre : organiser des cafés des parents ; des semaines ouvertes à thèmes : semaine du goût, semaine de la sciences ; organisation d’ateliers cuisine ; des sorties en extérieur régulières ; participation aux ateliers de sport/de danse ; organiser des ateliers de lecture avec les parents (lecture en français ou double avec la valorisation du plurilinguisme) ; implication dans l’élaboration d’un spectacle ; organisation de la fête des 100 jours (avec partenariat avec les parents) …
  6. Comment valoriser au mieux le travail des enfants ? Une évaluation positive ; des expositions régulières avec invitations d’élus, des parents, de partenaires divers ; une écoute et un échange bienveillants ; un échange privilégié avec les familles ; une valorisation des réussites ; une implication dans des projets : exposition dans la ville, des représentations régulières auprès des autres élèves, des parents…

Je pense qu’il faut également se dire que les enseignants sont loin d’être “l’ennemi” que l’on décrit trop souvent en ce moment… L’idée d’un médiateur ou d’un “chef de projet” de l’éducation Nationale serait la bienvenue… Je suis prête à postuler mais ça n’a pas l’air d’être à l’ordre du jour !!!

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.