Pitch: The French education system

Je n’aime pas l’école. Ou peut-être est-ce l’école qui ne m’aime pas.

Les concepts, les explications, les formules, les mots : tout est confus. Pourtant j’essaie, mais mes efforts sont vains. Je ne suis pas à ma place. Je le sais, je le sens et ça me fait mal.
« Il est bête » C’est ce qu’ils pensent tous. Elèves, amis, professeurs… Même mes parents se posent la question. Je le sais, je le sens et ça me fait mal.
Cette douleur devient de l’angoisse, un mal-être profond, un manque de confiance en moi, un sentiment d’incompréhension permanent et une profonde haine. 
La seule manière de me protéger est de ne plus rien ressentir. Mieux vaut ne rien sentir que d’avoir mal. Tout m’indiffère : ma scolarité, l’avis des autres, mon futur…

Mais un jour, une professeure me tend la main. Je sens dans son regard qu’elle voit quelque chose en moi. Elle décide de m’aider sans jugement, avec empathie et bienveillance. Elle prend le temps de m’expliquer les choses de différentes manières, elle m’encourage, rend des sujets ennuyants ludiques… Je progresse. Mieux, je réussis !

Morale de l’histoire : 
Un enfant incompris est un enfant en souffrance et il ne peut s’en sortir qu’avec de l’aide. Beaucoup d’enfants subissent le système éducatif français car il est inadapté à leur profil. Plutôt que de les pousser vers le haut pour optimiser leur potentiel, il les tire vers le bas. Il est urgent de remédier à ce problème en offrant l’aide nécessaire à ces enfants en difficulté.

#nayanneedc Steven Asei Dantoni Victor Giblin

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.