The stranger things

À ne surtout pas lire si vous n’avez pas vu la série et qu’elle vous intéresse.

Les erreurs du scénario que l’on peut facilement relever :

  • Pourquoi Will se fait enlever ? Quand Barbara se fait enlever, elle perd du sang. Ça, ok, dès qu’elle arrive dans le monde sombre direct la bestiole lui saute dessus. Will ? Saigne pas et esquive direct la bestiole.
  • Will est élevé dans la remise du jardin. Il se cache dans sa cabane dans les bois. Sauf qu’il communique avec sa mère dans la maison. Donc soit Will est la résurrection de Aragorn, soit y a un petit binz.
  • Revenons à la communication avec la mère. Donc Will ne parle pas, mais allume des lumières pour communiquer avec sa mère. Sauf que dans les deux derniers épisodes ont découvre que 1) la mère et le shérif allument les lumières sans le vouloir et 2) ils s’entendent à travers les deux mondes. Donc comment Will a pu deviner qu’il allumait les lumières ? Pourquoi n’a-t-il pas fait comme tout le monde en parlant simplement ? (Celle-là encore, nous pouvons penser que c’est pour éviter de se faire bouffer par la bestiole. Sauf que cette dernière est aussi capable de voir quand il allume les lumières, ce qui conduit chaque fois la bestiole à attaquer maman). Enfin, la question méga supra bonus, comment Will allume les lumières alors qu’il est caché dans la cabane de la forêt ? Ah oui j’avais oublié, Aragorn !!
  • Ma préférée, Will survit au moins 5 jours (au moins) sans manger et boire. Cela avant que la bestiole le choppe pour le transformer en cocon d’alien. À ce moment, je pars du principe que le vers le nourrit, afin que l’hôte ne meure pas avant la fin de l’incubation.
  • Je saute les erreurs factuelles du genre, on a une armée pour protéger le bâtiment, mais on envoie UN tocard avec sa bite et son couteau (on me dit dans l’oreillette que le couteau c’est de trop) pour aller rouinter le monstre (oui, parce qu’en suivant le reste de l’histoire, on découvre qu’ils étaient parfaitement au courant que la bestiole est derrière la porte). Super logique !

Bref nous sommes très loin du chef-d’oeuvre à mon gout. Ça vaut tout juste un 11/20.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.