10 maladresses de débutants sur Facebook

Titrer vos posts (comme ça)

Un post Facebook ne se rédige pas comme un article pour un site Internet. Il n’est pas utile de le titrer.

Publier des supports de communication print (non)

A tout le moins, il est utile de redimensionner votre image : une affiche print est souvent verticale, quand Facebook privilégie les images horizontales.

Laisser visible une url : ou 

Une fois que vous avez copié-collé votre lien et que son aperçu apparaît, il est conseillé de supprimer votre url.

Abuser des majuscules (exemple)

Écrire en majuscule ne garantit pas une meilleure visibilité, bien au contraire cela peut être perçu comme agressif.

Aller à la ligne (genre ici)

Écrire des tartines (comme )

Facebook tronque vos posts, il est donc peu efficace d’écrire des statuts très longs et de faire de nombreux retours à la ligne.

Cela oblige vos lecteurs (pour les plus persévérants d’entre eux) à cliquer sur « lire la suite » pour découvrir l’ensemble de votre post. Dans les faits, les posts trop long sont souvent très peu lus.

Les mots “demain” et “hier”

Un post Facebook peut rester visible sur le compte facebook de vos fans pendant plusieurs jours (en particulier s’il a provoqué de nombreux « j’aime » et commentaires). Ainsi, il y a fort à parier que le mot « demain » employé dans un de vos post ne se référa peut-être pas au même lendemain pour vous et pour vos lecteurs ! Il est préférable d’employer les expressions « ce lundi » ou « lundi 6 octobre ».

Partager un lien vers un intranet ou vers un article payant, sans prévenir

La meilleure pratique consistant à prévenir que vous partagez un lien dont l’accès est restreint en le précisant entre crochet : [Article abonné] par exemple.

Laisser un lien dont la vignette n’a pas chargée (genre ça ou ça)

Quelque fois Facebook se montre capricieux au moment de charger votre article. Si c’est le cas, essayez de recharger votre page et de faire une nouvelle tentative. Si le problème persiste, la parade consiste à publier l’image d’illustration de votre article en tant que photo et d’ajouter votre lien directement dans votre post.

Liker tous les commentaires de vos fans

Cela vaut pour toutes les pratiques de community management : appliquer les bons conseils avec bon sens et légèreté. « Aimer » certains commentaires de vos fans peut être une excellence initiative. Attention néanmoins à ne pas le faire de façon systématique, ce qui contribuerait à affaiblir le poids de votre « like ».
Il est en revanche très pertinent de le faire pour certains commentaires utiles auxquels il n’est pas nécessaire d’apporter une réponse. Il peut également servir à « certifier » le commentaire d’un de vos fans qui répond à votre place à une question posée par un autre utilisateur.

Que tous les auteurs des posts vers lesquels je linke me pardonnent, les mauvais exemples font partie de la pédagogie.

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Noémie Buffault’s story.