Entrepreneurs : Créez une application hybride plutôt qu’une application native !

S’il est une évidence aujourd’hui, c’est que le mobile est devenu un support incontournable, essentiel dans votre stratégie entrepreneuriale. Pour développer votre application plusieurs choix s’offrent à vous. Décryptage.

Application hybrides, applications natives, Kesako ?

Tout ca vous semble être du charabia ? Car après tout une application ca reste une application non ? Pas de panique, respirez, on vous explique tout !

Une application est proposée sur un Smartphone. Jusque là facile… Mais comme vous le savez, il existe de nombreux types de Smartphones : Android, IPhone, Windows phone, BlackBerry… Tous ces modèles ne sont pas juste différents d’un point de vue esthétique et ergonomiques, ils embarquent surtout une technologie qui leur est propre !

Cette technologie pour créer des applications varie donc d’un appareil à l’autre et chaque application répond à un langage bien spécifique : le langage natif.

Concrètement qu’est ce que cela signifie, comment je developpe mon appli moi ?

Cela veut dire que si vous souhaitez développer votre application sous IPhone, il vous faudra utiliser le langage natif pour IPhone, l’Objective-C.

Utiliser un langage natif présente de nombreux avantages, notamment celui de proposer une application très performante, qui utilise pleinement toutes les fonctionnalités de votre appareil. C’est notamment tout à fait adapté pour développer un jeu vidéo qui va nécessiter d’exploiter toutes les ressources de votre Smartphone.

Je vous entends déjà me dire « bon ben c’est génial le natif, pourquoi faire autrement ? »

Le principal inconvénient de ce type de langage c’est le coût de développement. Car en effet, votre application développée pour IPhone ne pourra pas être mise en place sous Android par exemple, car le mobile ne le comprendra pas. Ce qui signifie donc qu’il vous faudra redévelopper entièrement l’application sous le langage natif d’Android, Java.

Votre application va vous coûter deux fois plus cher si vous souhaitez être présent sur les 2 plateformes. Et vous allez ainsi démultiplier le budget en fonction du nombre de plateformes sur lesquelles vous souhaitez être présent. (Attention je le sens, vous vous crispez là… ;))

Rassurez-vous, il existe une alternative: les applications hybrides !

Vous pouvez aussi choisir de développer votre application de façon «hybride».

Ces applications répondent aux trois technologies suivantes : HTML, CSS et JavaScript, qui sont justement également utilisées sur votre navigateur de PC et qui sont des technologies standards.

Comment c’est possible ?

L’astuce réside dans l’utilisation au sein de l’application mobile, d’un composant qui va nous permettre d’afficher une page web. Si on schématise l’application va se comporter comme une enveloppe qui va embarquer un affichage web. Aux yeux des plateformes mobiles il n’y aura aucune différence entre une application native et une application hybride. Ce qui vous permettra sans aucunes difficultés de proposer votre application sur les différents stores qui existent (Apple store, Google Play, etc)

Ce n’est pas tout …

Cette couche « enveloppante » va nous permettre de repousser les limites de la page Web, en nous donnant la possibilité d’interagir avec les outils multimédia du téléphone: caméra, l’audio, accéléromètre … comme une application native !

Comment on développe une application hybride alors ?

Vous l’aurez compris les technologies nécessaires sont les même que celles utilisées pour faire un site web : HTML, CSS et JavaScript

Pour créer l’application qui va venir envelopper notre affichage web et également nous donner un accès aux outils multimédias du mobile, nous allons devoir passer par des logiciels tels que Cordova ou Phone Gap qui vont se charger de prendre notre projet réalisé en HTML, CSS et JavaScript pour le transformer en application mobile.

J’ai compris, les applications hybrides c’est top! Mais y’a pas un loup ?

Ces applications sont un peu moins performantes que les applications natives. La différence de performance se fera ressentir uniquement sur des applications devant effectuer des tâches complexes. Comme je vous l’expliquais au début de cet article, vous ne pourrez pas développer un jeu vidéo en 3D en application hybride. Mais pour 90% des applications professionnelles, un utilisateur ne verra aucune différence en terme de stabilité, d’ergonomie, de rapidité et de fluidité qu’une application native. Il faut que le type d’application que vous développez soit adapté à votre besoin.

Une montée en puissance des applications hybrides

De nombreuses grandes entreprises choisissent aujourd’hui de se déployer sur mobile avec une application hybride.

C’est par exemple le cas de Netflix qui s’est engagé dans cette voie, en optant pour le développement en HTML5 de l’interface utilisateur de ses applications natives.

http://techblog.netflix.com/2015/01/netflix-likes-react.html?m=1

Alors, convaincus? Lancez-vous!

Inutile d’apprendre plusieurs langages informatiques et de démultiplier les coûts.

Si vous avez les bases en html, CSS et JavaScript, ou des développeurs web dans votre équipe qui maitrisent ces langages, vous pouvez dès maintenant vous déployer sur le web et le mobile ! Magique non ?