Le RDV Tech devient hebdomadaire !

Bimensuel depuis sa création, l’émission double sa fréquence de publication et sera diffusée tous les mardis à partir du 6 mars.

Ce qui change :
Des émissions qui collent plus à l’actu.
Un rendez-vous plus fiable et facile à suivre.
Une durée plus ramassée d’1h (au lieu d’1h45).
Des co-animateurs réguliers plus nombreux : Jérôme Keinborg et Jeff Clavier, mais aussi Cédric Bonnet, Korben, Cédric Ingrand, Marion Doumeingts… et aussi plus d’invités ponctuels qui apportent leur expertise.

Ce qui ne change pas :
Le podcast de référence sur l’actu tech et ses enjeux
Des explications accessibles et des analyses pertinentes
Une bonne humeur contagieuse qui vous fera sourire
Disponible gratuitement en podcast et sur le web
Indépendant et entièrement financé par ses auditeurs

Animé par Patrick Beja depuis 2009, le rendez-vous Tech est le meilleur moyen de rester informé de l’actualité Tech, toujours dans la bonne humeur.
Pour vous abonner, cherchez “rendez-vous tech” sur votre app de podcasts !
Quelques chiffres :
40.000 auditeurs mensuels
Plus de 230 épisodes
Bientôt 10 ans d’existence
1200 personnes qui soutiennent l’émission.

Plus d’infos :
contact à frenchspin point com
Site de l’émission :
frenchspin.fr
Twitter :
@NotPatrick / Facebook : NotPatrick


Version longue, pour ceux qui aiment les détails :

Déjà trois ans que j’exerce mon métier de podcasteur à temps plein. C’est passé tellement vite ! Il y a eu tant de choses à apprendre, tant dans la production que dans le fonctionnement fonctionnement administratif… J’avais lancé en 2014 des bases saines, et, préoccupé que j’étais à chaque instant par le quotidien de l’entreprise, je n’avais aucune raison de changer une formule qui fonctionnait parfaitement bien.

…Sauf qu’il y a en fait toujours des raisons de se poser de bonnes questions et de regarder où on va, même quand tout va bien. C’est ce que j’ai fait en fin d’année dernière : la perspective de la paternité aidant sans doute, j’ai pris un peu de temps pour réfléchir à mon travail et je me suis rendu compte que je n’avais pas changé ma routine d’un iota depuis trois ans. Que je faisais les mêmes émissions de la même manière, et que si je ne changeais rien je pourrais continuer comme ça pour toujours. Mais s’il y a une chose qui a caractérisé ma démarche podcastique depuis mes débuts, c’est ma volonté de faire évoluer mon travail, sans précipitation certes, mais en sachant saisir les moments opportuns.
J’ai donc pensé qu’il était temps de réévaluer ce qui devrait l’être, et c’est avec la complicité des patreotes que j’ai imaginé comment je pourrais passer à une nouvelle étape.

La conclusion a été claire : il était temps d’interrompre les émissions qui avaient moins de potentiel (choix douloureux !) pour pouvoir me concentrer sur celles que je considère au fond comme des projets plus ambitieux.
Je dis que le choix a été douloureux, parce que ces émissions “mois porteuses” ont toujours toute ma tendresse… AppLoad, cohérent à l’explosion des AppStore, est une partie importante de mon aventure, et je peux dans Positron partager mes coups de coeur comme je ne peux pas le faire ailleurs. Mais force est de constater que ces émissions n’étaient pas le coeur de mon métier, et le travail que je mettais dedans n’allait pas dans d’autres, sur lesquels j’aimerais me concentrer. Elles reviendront peut-être un jour, sous une forme ou une autre, mais elles laissent aujourd’hui un peu de place à d’autres efforts.

Le RDV Tech en particulier pourrait “encore mieux faire”. Je crois que le rythme bimensuel, hérité d’une époque où le podcast n’était pour moi qu’un “hobby”, le dessert aujourd’hui. Avec une émission par semaine, je pourrai, je pense, mieux coller à l’actualité, proposer des analyses plus pertinentes, avoir plus d’invités de qualité, et même concevoir plus d’émissions spéciales quand ça sera intéressant.

La durée sera du coup ramassée : environ 1h au lieu de 1h45, ce qui permettra, je pense, à plus d’auditeurs d’aller au bout des épisodes.

Je suis également fier de dire que je serai accompagné dans cette initiative par une équipe de co-animateurs que je respecte et dont j’admire le travail : au rang des participants réguliers, on retrouvera toujours Jérôme Keinborg (créateur de la chaîne YouTube NowTech) et Jeff Clavier (Venture Capitaliste dans la Silicon Valley), auxquels se joindront désormais Cédric Bonnet (développeur et podcasteur vidéo) et Korben (blogueur tech et Chef de l’Internet), qui raviveront avec Jérôme la complicité d’AppLoad, mais aussi Cédric Ingrand (journaliste tech émérite chez LCI), Marion Doumeingts (UX designer et chroniqueuse chez NowTech), et d’autres à terme. Cette équipe de départ est d’une solidité exemplaire, et je suis certain que l’émission bénéficiera de leur expérience (et de leur bonne humeur) combinée.

Les invités ponctuels seront bien sûr de la partie également, comme ça a été le cas jusqu’ici. C’est avec cette multiplicité d’expertises que l’émission sait rester aussi juste que possible dans les contextes éclectiques de l’actu tech.

Pour parler un peu d’argent, je dirai que comme toujours il n’est pas le moteur de mes décisions, mais je serai bien sûr heureux si les rentrées augmentent (pour la boite d’une part, qui pourrait développer les efforts dans certains domaines… et aussi parce que les bébés ça coûte un peu de sous. :)
A noter que pour les “patreotes” rien ne change : il peuvent choisir comment ils participent, et par exemple limiter leur contribution aux nombre d’épisodes qu’ils souhaitent chaque mois. Nous verrons à terme si la formule est viable, et si elle nécessite un remaniement.

Pour résumer tout ce laïus, j’espère créer avec ces changements un rendez-vous plus régulier et plus fiable, et étendre la formule qu’apprécient déjà des dizaines de milliers d’auditeurs. Ca sera plus de travail certainement, mais comme je l’ai souvent dit, il faut savoir sortir un peu de sa zone de confort…

C’est donc dans cette voie que je m’engage en 2018, et j’espère que vous serez comme toujours à mes côtés pour cette nouvelle étape de l’aventure !

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.