“Manager-enseignants”, “Managers-connecteurs”, “Managers experts”, “Managers supporters”… Et vous, quel manager êtes-vous ?

On ne compte plus les articles et quizz en management qui nous poussent à identifier notre “style” de management. Pourtant, une récente analyse de la Harvard Business Review (Coaching vs. Directing) nous invite à la prudence :

“Le management n’est pas un procédé figé dans le marbre (…) parfois les gens ont besoin de consignes claires, parfois il faut faire un pas de côté et poser des questions. L’important, c’est de savoir reconnaître ces situations”.

Imaginez que vous appliquiez les méthodes du “manager coach” à un crash d’avion…


En 1996, le parc d’attraction Disney a réussi un tour de force : augmenter la satisfaction de ses employés de 15%… Alors que la fréquentation elle-même de l’établissement était en forte hausse, et qu’aucune augmentation de salaire n’était possible.

Comment expliquer une telle performance ? Chaque jour, pendant plusieurs mois, les managers du parc partageaient un feedback de reconnaissance à un.e membre de leur équipe : félicitations au chef cuisinier pour avoir fait face à une horde d’adolescents affamés, applaudissements pour une opératrice capable d’entretenir des dizaines de personnes pendant que les montagnes russes étaient en maintenance…

Ces initiatives…


Saviez-vous que 47% du temps, nous n’écoutons tout simplement pas ce que nous dit notre interlocuteur ? Comment créer les conditions de la concentration et de la rétention nécessaires à une expérience apprenante réussie ? Retour sur des pratiques concrètes que nous avons proposées aux participants du “HR Morning”, notre événement trimestriel dédié à l’expérimentation de nouvelles modalités d’apprentissage.

1. Créer les conditions de l’écoute

Même les enseignements les plus simples nécessitent de l’écoute, de la concentration et du calme, avec soi… et avec les autres.

Comment favoriser l’écoute pour un meilleur engagement des participants ?

  • Se lever et marcher : c’est prouvé, comme l’indique cet…


Par opposition aux compétences “dures” et spécifiques à un métier, des facultés telles que l’honnêteté, la débrouillardise, l’empathie, la générosité… sont identifiées comme des leviers de développement des talents en entreprise. Mais concrètement, comment passer de cette vision à sa mise en oeuvre opérationnelle ? Les soft skills peuvent-ils devenir des “hard skills”, et si oui comment ?

Le 3 décembre dernier, Romain Cochet, COO de NUMA, participait au Congrès Learning, Talent et Development sur ce thème, aux côtés de Sophie Crétal, Directrice de l’école du Management d’Orano, et Dimitri Farber Garcia, co-fondateur de Tiller Systems, start-up accélérée par NUMA…


Les exemples sont nombreux où l’empreinte des dirigeant.es offre aux entreprises la capacité de s’affranchir des règles, d’en créer de nouvelles et de fédérer des talents. Parfois aussi, elle peut figer l’entreprise, l’empêcher de se transformer ou la mener dans la mauvaise direction.

Alors, l’empreinte des dirigeants s’exerce-t-elle pour le meilleur ou pour le pire ?

Le 2 octobre dernier, Romain Cochet, COO de NUMA, intervenait au Congrès RH sur ce thème passionnant — et problématique ! au sein d’un panel de choix :

  • Frédérique Bouvier, Head of COE, Développement des compétences et management du talent, L&D and Talent acquisition…


En moyenne, 35 idées nous viennent à l’esprit chaque minute. Si vos objectifs ne sont pas clairs dans votre esprit, ils sont invariablement vagues et incertains… pour vous… et vos équipes !

Plébiscités par Google, Netflix ou encore Intel, les OKR (Objectives and Key Results) sont un moyen simple, efficace, et engageant de passer de la mission à la réalisation. Lors d’un récent webinaire, Romain Cochet, COO de NUMA et serial-entrepreneur, partageait ses conseils pour prioriser ses objectifs, choisir les bons indicateurs pour les mesurer, et engager les équipes dans leur réalisation. Retour sur les enseignements-clés du webinaire.

Les OKR, depuis quand ça existe ?

Les OKR…


#Webinaire

Dans le secteur du recrutement aujourd’hui, on entend beaucoup parler de soft skills. Mais qu’est-ce que c’est ?

En 1972, l’armée américaine est la première à tenter de les définir :

“Those job functions about which we know a good deal are hard skills and those about which we know very little are soft skills.”

Mais comment détecter et valoriser ces compétences en entreprise ? Afin de répondre à cette question, notre Head of Learning Experience Claudio Vandi recevait Clémentine Loizillon, People Success Director chez Doctolib.

Faute de pouvoir évaluer les soft skills de manière classique — par une étude…


#Webinaire

Dans le secteur du recrutement aujourd’hui, on entend beaucoup parler de soft skills. Mais qu’est-ce que c’est ?

En 1972, l’armée américaine est la première à tenter de les définir :

Those job functions about which we know a good deal are hard skills and those about which we know very little are soft skills.

Mais comment détecter et valoriser ces compétences en entreprise ? Afin de répondre à cette question, notre Head of Learning Experience Claudio Vandi recevait Clémentine Loizillon, People Success Director chez Doctolib.

Faute de pouvoir évaluer les soft skills de manière classique — par une étude…


#FutureOfWork

Propos recueillis par Frédéric Oru (fondateur de AI4better) et NUMA.

On l’a vu précédemment, l’Intelligence Artificielle va provoquer des changements drastiques dans notre manière de travailler, dans la valeur que nous apportons à l’entreprise, et cela pour tous les corps de métiers.

Dans leur livre Human + Machine, Reimagining Work in the age of AI, Paul R. Daugherty et H. James font le portrait d’un vaste changement des procédés business des entreprises, qu’ils aient trait à l’innovation de pointe, au service client ou aux habitudes personnelles qui font (ou non) la productivité.

Pour les deux auteurs, respectivement Directeur de…


#FutureOfWork

Propos recueillis par Frédéric Oru (fondateur de AI4better) et NUMA.

On l’a vu précédemment, l’Intelligence Artificielle va provoquer des changements drastiques dans notre manière de travailler, dans la valeur que nous apportons à l’entreprise, et cela pour tous les corps de métiers.

Dans leur livre Human + Machine, Reimagining Work in the age of AI, Paul R. Daugherty et H. James font le portrait d’un vaste changement des procédés business des entreprises, qu’ils aient trait à l’innovation de pointe, au service client ou aux habitudes personnelles qui font (ou non) la productivité.

Pour les deux auteurs, respectivement Directeur de…

NUMA

Le coaching d’une génération d’entrepreneurs nous a appris une chose essentielle : la seule compétence indémodable, c’est de savoir travailler.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store