C’est bien de ces 50TWh en gros que je parle :)
Isaac Wiggin
1

Je suis allé redemander l’avis à mon pote Guru parce que j’arrivais pas à me souvenir du détail là dessus.

Alors c’est toute une histoire d’interprétation, basée sur le schéma 2050. En partant de la fin du schéma (sur les secteurs), l’on additionne pour obtenir 382,4 TWh de chaleur, 53,7 TWh (vos 54 TWh je suppose ?) de cogénéré et 11 TWh de chaleur récupérée (je sais pas d’où ces 11 TWh sortent, par contre).

La cogénération de ces 53,7 TWh ne signifie par forcément stockage par ailleurs.

Bref, difficile d’en savoir plus sur le détail de production de ces fameux TWh, on fait ce qu’on peut avec le peu d’info que l’on a :( On peut en effet « deviner », vos hypothèses me semblent plausibles.

Après on pourrait embrayer sur le stockage, point trop peu traité dans le rapport lui-aussi… Genre l’illusion des échanges transfrontaliers dans un scénario 100% énergies renouvelables ou d’autres affirmations comme « le problème du stockage n’existe pas encore » (alors qu’il suffit de regarder les variations des prix spot pour se rendre compte que c’est déjà un problème).

Like what you read? Give Olivier LAMBERT a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.