La recherche en médecine interne

La recherche clinique et fondamentale sont intimement liées à la pratique quotidienne de la médecine interne. De par son expertise dans les maladies systémiques, auto-immunes et de nombreuses maladies rares, il existe de multiples champs de recherche pour les internistes.

La recherche clinique

Pendant l’internat, chaque semestre sera l’occasion de réaliser un travail de recherche clinique dans un domaine particulier, en fonction de son lieu de stage et des pathologies rencontrées. Vous pourrez ainsi vous spécialiser dans un domaine particulier (par exemple: neuro et médecine interne, hémato, vasculaire…) et vous pourrez compléter votre formation par un DESC et autres DU.

La SNFMI et l’AJI souhaitent dynamiser l’activité de recherche clinique des jeunes internistes, en permettant par exemple aux internes de venir aux congrès pour exposer leurs travaux mais aussi en relayant les appels à observations, qui seront diffusés via leur mailing list. Des études prospectives évaluant des pratiques de prescription ont également été réalisées avec l’aide de l’AJI. Si vous avez des idées d’étude similaire, vous pourrez soumettre votre protocole directement via le site

La recherche fondamentale

Pour ce qui est de la recherche fondamentale, pour les mêmes raisons, les jeunes internistes peuvent être amenés à réaliser un master 2 ou une thèse de sciences dans des domaines parfois très éloignés de la médecine interne.

Les parcours de recherche fondamentale sont ainsi nombreux et vous trouverez ici des informations concernant les modalités pratiques de réalisation d’un Master 2 et d’une thèse de sciences, une aide pour le choix d’un sujet de recherche et également les démarches nécessaires pour l’obtention d’une bourse.

Les appels à observation

L’Amicale des Jeunes Internistes souhaite promouvoir la recherche clinique réalisée par des juniors. L’AJI peut vous aider, interne ou CCA, à réaliser vos projets de recherche qu’il s’inscrive ou non dans le cadre d’un mémoire de DES ou d’une thèse. En effet notre mailing list atteint près de 600 internes ou CCA et peut être utilisée pour réaliser des études telles que des

  • Recensements de cas rares/ appels à observation.
  • Enquêtes de pratique etc…

Dans le passé plusieurs études ont pu être réalisées grâce au soutien de l’AJI telles que

  • l’étude de la prescription de la vitamine B12 en médecine interne (indication, diagnostic…)
  • l’intérêt du TEP scanner en Médecine Interne
  • l’étude des vascularites associée aux leucémies à LGL….

Les protocoles seront revus par les internes du collectif DiscM puis l’enquête sera diffusée via la mailing list de l’AJI.