Primaire à gauche : que révèlent les recherches Google ?

Si les internautes ont surtout manifesté de l’intérêt pour Manuel Valls, Benoît Hamon et Arnaud Montebourg au cours des sept derniers jours, ils se sont intéressés de près à Sylvia Pinel et Jean-Luc Bennahmias au cours du débat. upday fait le point.

Capture d’écran de l’infographie (Google News Lab et Pitch interactive)

Jeudi 12 janvier, les sept candidats à la primaire de la Belle Alliance Populaire ont débattu lors du premier de leurs trois débats télévisés. Un échange organisé autour des questions économiques et sociales, du terrorisme et des sujets autour de la République et qui a été qualifié ce vendredi par la presse, pêle-mêle, de « morne », « soporifique » ou encore « d’aseptisé ». A noter, que celui-ci a intéressé 3,8 millions de téléspectateurs selon Médiamétrie, soit moins que le 1er débat de la primaire à droite organisé en octobre et qui avait réuni 5,6 millions de personnes.

Et sur Google, ça donnait quoi ?

Sylvia Pinel, candidate la plus recherchée

A la lecture des recherches effectuées sur le moteur de recherche, sur sept jours, comme pendant la durée du débat, on découvre un peu plus les interrogations des personnes intéressées par ce scrutin.

Première observation : alors que Manuel Valls était le candidat le plus recherché encore quelques heures avant le débat, Sylvia Pinel fut la candidate la plus « googlisée » au cours de la confrontation, représentant au final, plus du quart des recherches (27,2%) devant Jean-Luc Bennahmias (25,5%) et François de Rugy (12,4%).

Pendant le débat, la présidente du Parti Radical de Gauche est arrivée d’ailleurs en tête des recherches dans la majorité des régions de France métropolitaine.

Mais qui sont (vraiment) sont les candidats ?

Dans l’ensemble, chez les internautes, il y a d’abord la volonté logique de savoir qui sont les candidats. Sur 7 jours, c’est la question la plus recherchée pour plusieurs prétendants, dont François de Rugy, Arnaud Montebourg ou encore Vincent Peillon.

Quand les internautes s’intéressent à la femme de Benoit Hamon ou au mari de Sylvia Pinel

Mais les internautes veulent aussi connaître l’identité du conjoint de certains candidats. C’est d’ailleurs la première question posée pour Benoît Hamon ou Sylvia Pinel sur une semaine. On se souvient notamment que le premier avait refusé de participer à l’émission « Une ambition intime » sur M6 par refus d’être dans « un casting de l’homme providentiel ». Avant que l’équipe de Karine Le Marchand ne révèle que ce refus était liée notamment au poste de la compagne du politique, au sein du groupe LVMH.

La question revient aussi pour d’autres postulants (Vincent Peillon, François Rugy, Arnaud Montebourg) mais n’est pas la plus importante.

Le « grand » Montebourg et le « petit » Hamon ?

Autre observation, dans les questions surprenantes, il y a aussi un intérêt de recherche pour la taille. Ainsi la troisième question la plus posée concernant Arnaud Montebourg, c’est sa taille. Une interrogation qui arrive en 5ème position pour Benoît Hamon, après celle sur son âge.

Jean-Luc Bennahmias : quel est son programme ?

Pour sa part, Jean-Luc Bennahmias est le seul dont on s’intéresse prioritairement au programme. Qualifié vendredi « d’ovni » ou encore « d’oncle gênant » par la presse, il est le moins connu du grand public. D’ailleurs, les internautes se demandent pourquoi il est présent dans la primaire à gauche (2ème question) mais aussi son origine (4ème question).

Outre Jean-Luc Bennahmias, cette question du programme arrive en 2ème position pour Benoît Hamon, 3ème pour Sylvia Pinel et 4ème pour François de Rugy.

Manuel Valls et son rapport au 49–3

Quant à Manuel Valls, les internautes ne s’intéressent pas prioritairement à son programme (tout comme pour Montebourg et Vincent Peillon). Ils recherchent le rapport qu’entretient l’ancien Premier ministre au fameux article 49.3 utilisé à plusieurs reprises et qu’il souhaite aujourd’hui supprimer. Puis son âge et des éléments pour mieux le connaître.

Fort intérêt en Aquitaine et Midi-Pyrénées

Du point de vue géographique, Google nous apprend aussi que c’est en Aquitaine et en Midi-Pyrénées que les recherches sur la primaire citoyenne ont été les plus importantes au cours des sept derniers jours.

Emmanuel Macron en tête des recherches

Plus généralement, au-delà de la seule primaire de la Belle Alliance Populaire, d’autres candidats de gauche à la présidentielle suscitent des recherches en France.

Et c’est…Emmanuel Macron qui remporte la palme sur une période de sept jours. Le leader d’u mouvement « En Marche ! » est en tête des cinq candidats les plus recherchés devant Jean-Luc Mélenchon puis Benoît Hamon, Arnaud Montebourg et Manuel Valls.

Les prochains débats sont prévus dimanche 15 puis jeudi 19 janvier. Un dernier débat aura lieu entre les deux finalistes le mercredi 25 janvier. Les deux tours auront lieu les 22 et 29 janvier.


Ces recherches Google rendent compte des recherches effectuées sur le moteur de recherche, YouTube et Google Actualités au cours des 7 derniers jours.

Vous avez aimé ce contenu ? Alors recommandez-le — en cliquant sur l’icône en forme de coeur — et partagez-le sur les réseaux sociaux

Like what you read? Give Pierre-Anthony Canovas a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.