D-Day: “quand on aime, il faut partir”

“Quand on aime, il faut partir”… j’ai mis des années à comprendre cette réplique dans le Film “Pour Sacha” réalisé par Alexandre Arcady, sorti en 1991, avec Sophie Marceau, Richard Berry, Gérard Darmon (Trailer & film) et inspiré d’un poème de Blaise Cendrars. Aujourd’hui précisément, cette phrase me parle.

That’s all folks ! ;-)

10 années de bonheur !

Il y a dix ans, j’ai décidé de quitter mon emploi pour rejoindre 4 associés (Alain, David, Jérôme, Oliver) pour créer un truc qui n’existait pas: un site qui permet de contacter 24h/24 un expert par téléphone, Wengo.fr. Le modèle a bien évolué depuis, notre petite entreprise est devenue MyBestPro et a bien grandi avec aujourd’hui ses 260 salariés et sa bonne santé économique. Pendant, toutes ces années, je me levais heureux, heureux de rejoindre toutes ces belles personnes, heureux de déconner pour se nourrir et faire avancer la boîte, heureux d’avoir la liberté de donner vie à une idée, heureux de faire bouger les murs. Que j’aime cette énergie! (cf. vidéo voeux 2013 ou vidéo sortie d’un meeting VC à San Francisco, j’en ai d’autres mais je vous épargne…)

Je n’oublie pas notre 1ère année, où même avec tout l’énergie du monde, le chiffre d’affaire stagnait autour de zéro euro... C’est peu. C’est là que l’équipe prend tout son sens “on ne lâche rien!” et chacun ajoute sa pierre à l’édifice. Quel bonheur le jour où nous avions franchi les xK € / mois, on pouvait payer notre loyer. Ne pas oublier de regarder dans le rétroviseur!

CA Wengo 2006–2009

J’ai 44 ans et je suis très fier de ce que nous avons créé tous ensemble : «Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin». Merci à mes associés de m’avoir tendu la main, à tout le staff MyBestPro pour avoir rigolé à mes blagues et dit ‘oui’ à mes idées tordues, à nos actionnaires d’avoir cru en nous : Jacques Veyrat (Neuf Cegetel), Jean Bourcereau (Ventech), et la Vivendi team : Régis Turrini, Thibaud Morin, Hervé-Matthieu Ricour, Simon Guilhem, etc. Je pourrai écrire des lignes et des lignes sur notre histoire, mais peut-être dans un prochain post.

SMS ce jour avec Jean Bourcereau — Ventech

Mais alors, pourquoi partir ?

C’est une bonne question. J’adore notre éco-système, un monde complétement acyclique, en croissance, en création, en pénurie de ressources, avec beaucoup (voire trop) de sources de financement, avec des gens souvent talentueux motivés et motivants.

#Fin d’un cyle. J’ai envie de re-créer autre chose, de m’appuyer sur mon expérience (et notre collection d’erreurs), j’ai envie de retrouver le frisson du début, j’ai envie de rêver que tout est encore possible, j’ai envie de faire de nouvelles rencontres, j’ai envie d’aider de plus jeunes entrepreneurs, j’ai envie de rester proche de ce que j’aime (je pars mais resterais toujours en contact avec mes amis MyBestPro).

MyBestPro va très bien et mes associés continuent l’aventure avec d’autres rêves en tête et l’appui de Vivendi toujours aussi fidèle à nos côtés, mais j’ai envie de vivre le mien. Partir pour construire une nouvelle aventure, dont je n’ai encore aucune idée… Mais, je suis persuadé que c’est le bon moment, le moment où notre “amour” est toujours aussi fort au lieu d’attendre une éventuelle baisse de régime. Aucun nuage n’est toléré sur ces 10 ans d’association exceptionnelle, et assez unique.

Next please ! Alors pat, tu vas faire quoi ?

J’ai passé les deux derniers mois à rencontrer des entrepreneurs, des investisseurs, des copains rencontrés via Facebook, des amis, des curieux qui voulaient prendre un café… J’ai adoré ces rencontres qui m’ont permis de mieux définir où j’en suis aujourd’hui et d’ouvrir de formidables opportunités. Je reviendrai plus tard sur cette étape, mais les signes concrets d’amitiés de pas mal d’entre vous m’ont beaucoup touchés. Beaucoup.

J’ai eu des propositions pour rejoindre des boîtes, monter des boîtes, j’ai des idées qui germent, des rencontres enthousiasmantes qui donneront -ou pas- lieu à une association… mais, j’ai besoin d’un peu de temps (quelques semaines / mois) pour gérer cette transition. Un peu de temps pour moi, mes enfants, mon épouse, mon père qui ensemble me soutiennent comme des dingues ♥. Enchaîner directement n’est pas, à mes yeux, la meilleure solution. Je vais donc continuer ces rencontres et en attendant, j’ai décidé de travailler avec (1) des gens que j’apprécie (2) sur des projets que j’aime (3) dans le monde digital pour continuer à me nourrir.

Next please !

Les 5 choses que je vais faire concrétement

Les 5 choses que je vais faire concrétement à court terme (environ 2 / 3 mois), sachant que mon objectif est de créer qqch qui change la donne. Il me fallait, avant tout, un nouveau cadre de travail à partir du 1er mars 2017 (demain) :

1** Entrepreneur in residence => Je vais poser mes valises (= mon ordi + une feuille blanche) dans un lieu que j’aime avec des gens que j’apprécie. J’ai besoin d’être dans un nouvel environnement stimulant, de confiance, qui peut m’ouvrir des portes, et de donner un peu de mon temps pour les aider. Je vais donc me poser chez un VC qui m’a ouvert la porte, et j’espère les aider aussi. Quel ouverture d’esprit !
2** Je travaille avec Loic Le Meur pour l’aider à réunir 30/40 startups pour son prochain event les 11 et 12 avril à Paris : http://www.paris.leade.rs. Je fais le plein d’énergie à ses côtés, j’essaie de l’aider à construire un rendez-vous no bullshit qui peut concrétement aider nos startups à bouffer le monde.
3** J’aide un ami, non-digital native, à structurer sa boîte pour lever des sous sur une appli à laquelle je crois. Et on verra. Un projet qui a du sens à mes yeux.
4** Je travaille sur 2 idées que je vais torturer pour me faire une conviction. Un travail, de nouveau, avec des gens que j’apprécie.
5** J’interviens à l’INSEAD dans les programmes de mon ami Loic Sadoulet; j’adore l’énergie de ces rencontres et du campus. Ce n’est pas un job, mais c’est de l’énergie, des idées et des contacts.
Enfin, je continue mon rôle au Board d’EasyRecrue aux côtés de Elaia Partners et la BPI. J’aime aider/accompagner et j’ai envie de prendre 1 ou 2 mandat en plus d’advisory. Ouvert à toutes discussions si mon expérience peut être utile.

Merci à toutes les personnes qui ont travaillé dans le passé et le présent dans notre jeune pousse. ECLATEZ-VOUS TOUS, FAITES BRILLER NOS FRENCH START-UPS, NE REMETTEZ PAS A 6 MOIS VOS DECISIONS, LA VIE EST SI BELLE ET SI COURTE !

NB: pour MyBestPro staff, suis plus clair à l’écrit que ce matin #emotion ;-)