«Bonnets blancs et blancs votants !»

La folie de cette campagne, ne s’arrête pas à des costumes, des attachés parlementaires ou des gardes du corps. Elle ne s’arrête pas aux rideaux rouges de la Rotonde, aux trahisons d’un ancien premier ministre ou à l’ubiquité des hologrammes. Pas même à l’écartement des deux grand partis politiques historiques français. Non ! La folie de cette campagne est qu’elle voit en son second tour, une candidate lutter contre son opposant (quoi de plus banal) et son opposant lutter contre l’abstention (quelle perte de temps lui impose-t-on là). Une abstention dangereuse lorsqu’elle est choisie, un ni-ni aux conséquences dramatiques, une négation de la démocratie ! Si cette campagne a su porter aux nus deux hommes sans parti ni étiquette, si elle a su foutre les poils à des populations traditionnellement éloignées de la politique, celles-ci doivent respecter les règles du jeux afin de ne pas sombrer dans la Berezina.

Petit traité de némésis !

Je n’ai rien contre Le Pen (malgré tout le zèle qu’elle emploie à effacer son patronyme, ses relans xénophobes signent chacun de ses propos), elle ne me satisfait simplement pas. Je ne vois pas en elle le mal absolu, je vois juste une pathologie, qui dans son étymologie, crée et alimente la maladie dont elle se nourrie. La maladie d’une France qui a peur, plus douée à la masse qu’à la truelle ! Que propose-t-elle pour la France ? Rien ! Elle ne crée rien, elle anéantie ! Elle ne propose pas de créer des emplois, mais de les voler aux étrangers. Elle ne propose pas une sortie de l’Europe constructive mais une sortie punitive et vengeresse. Elle n’est pas même capable d’assumer le Vel d’Hiv’, mais réussi à rendre furieux les protestants et à accomplir l’inconcevable: réunir toutes les obédiences maçonniques derrière un communiqué commun appelant à voter contre elle ! Elle ne propose pas de créer des places en centre d'hébergement, mais d’installer les bons français à la place des réfugiés. C’est à peine si pour défendre la filière porcine, elle interdisait la vente de produit hallal.

J’ai peur aussi pour le prochain G8, qu’auront à se dire Trump, Le Pen, Erdogan, Poutine et May ? Que proposeront-ils ? Sinon de raser la Syrie et la Corée du nord.

Faites donc votre choix en votre âme et conscience, le mien est fait depuis longtemps, mais je ne peut concevoir qu’on laisse un si beau pays, doté des assurances sociales les plus avancées au monde, qu’on laisse notre culture et notre éducation, notre armée et notre police, notre écologie et notre économie à une main vengeresse et dévastatrice. Voter c’est éliminer et si le choix Macron ne vous satisfaisait pas, rattrapez-vous aux législatives car c’est aussi ça la Cinquième que vous proposez d’abolir…. Une présidentielle à trois tours !

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.