Quelle place pour les quinquas dans l’entreprise et au-delà dans le monde du travail ?

Difficile pour un senior de trouver une place dans l’entreprise : souvent jugé comme trop lent, peu créatif et dépassé, l’expérience cumulée du salarié âgé est rarement mise en valeur par les RH. Et lorsqu’un senior est licencié, il a toutes les difficultés du monde à retrouver un travail. Encore plus avec les débats sur l’âge de la retraite, la place des quinquas (et bientôt celle des sexas !) en entreprises pose question : comment l’entreprise peut-elle trouver une nouvelle place pour ses cadres de plus de 50 ans ?

Uber, un modèle inspirant pour redonner de la valeur aux seniors ?

La célèbre application mettant en relation des usagers et des chauffeurs privés a innové concernant la flexibilité qu’elle offre aux chauffeurs. En effet, Uber est un modèle qui favorise l’entreprenariat individuel : chacun peut devenir entrepreneur, travailler quand il le veut et gagner de l’argent immédiatement. Chacun est indépendant tout en bénéficiant d’un réseau et de ressources partagées.

Sur le modèle d’Uber, l’entreprise pourrait être cette plateforme qui permet aux collaborateurs de développer leur propre activité, qu’elle consiste à devenir consultant, expert, manager de transition ou encore tout autre projet professionnel. Elle accompagnerait ainsi ses quinquas dans leur envol vers d’autres horizons professionnels. Cela lui permettrait également de maintenir un lien, plus ou moins direct, avec ses anciens salarié sous différentes formes (missions, consulting…), en mobilisant ses ressources et réseaux. Cela peut toujours lui être utile dans la mesure où de nombreuses entreprises sont actuellement contraintes de rappeler d’anciens collaborateurs ou retraités pour faire face à une pénurie de compétences ou parce qu’elles ont besoin de collaborateurs fiables et engagés.

Valoriser les quinquas au travers de leur expérience collaborateur

L’enjeu émergent pour les entreprises est donc de s’adapter au mieux aux aspirations de leurs quinquas. Actuellement, la réalité est loin d’être idéale : les quinquas sont bien souvent ostracisés, placardisés ou encore licenciés, il n’y a aucune volonté de gérer en interne ou en externe leur évolution. Etant donné que s’occuper de leurs salariés âgés n’est pas aussi « glamour » que d’attirer de jeunes talents, les entreprises se désinvestissent de cette population qui ne représente pas à leurs yeux l’avenir, ne leur proposant aucun suivi spécifique. Mais n’est-ce pas une politique à courte vue ?

Bien au contraire, les quinquas dans l’entreprise sont une richesse de par l’expérience accumulée au cours de leur carrière professionnelle, qui peut être révélée par le filtre de l’ « expérience collaborateur ». Derrière ce concept se cache la somme des moments vécus par un collaborateur tout au long de son parcours au sein de l’entreprise, depuis la prise de connaissance de l’offre d’emploi jusqu’à son départ, volontaire ou non. Il s’agit donc de repenser en totalité tous les processus RH afin de les adapter au mieux aux salariés les plus âgés.

Cela suppose de concevoir des conditions « sur-mesure » alliant formation à de nouveaux métiers et process, aménagement des horaires, flexibilité du temps de travail, temps partiels, travail à domicile etc. Cela passe également par le développement de nouvelles fonctions valorisantes pour eux (tutorat, mentoring, coach interne, formateur, facilitateur etc). En cas de séparation, l’entreprise doit aussi s’investir dans le devenir du collaborateur en l’aidant à construire et réaliser son projet professionnel « post entreprise ». Une manière de lui exprimer sa reconnaissance pour sa contribution.

Les collaborateurs expérimentés : Ambassadeurs de l’entreprise

Une expérience réussie de gestion des collaborateurs les plus âgés, c’est l’assurance pour l’entreprise d’avoir des ambassadeurs forts afin d’attirer de nouveaux talents, favorisant ainsi les intérêts de l’entreprise à long terme : en communiquant positivement sur leur expérience réussie et leur évolution professionnelle, ils participent pleinement à sa compétitivité en accroissant son attractivité. Une évolution de la stratégie et des processus de la fonction RH devient donc nécessaire pour intégrer l’expérience collaborateur à toutes les catégories d’âge.

Patricia Thoral — Executive Career Consulting