Contribution #8 — Ouvrons nos yeux

105 Boulevard Raspail — 75014 Paris

En nous promenant dans les rues de Paris, nous sommes passés au 105 boulevard Raspail, devant un établissement de la Faculté des Sciences, affichant fièrement sur sa plaque “Evolution des êtres organisés”.

Surpris par cet intitulé, j’en ai recherché l’origine et suis tombé sur un ouvrage du naturaliste du Jean-Claude Delamétherie (1743–1817), “Considérations sur la structure des êtres organisés”, ouvrage dans lequel il essaye de retracer ce qui a permis à l’homme de devenir une des plus belles mécaniques parmi les êtres organisés.

Dans notre société digitalisée, nous n’avons que trop tendance à oublier le chemin parcouru qui nous a conduit à ce que nous sommes aujourd’hui. Je nous invite à faire cet exercice en ouvrant nos yeux.

Ouvrons nos yeux, pour prendre le temps de regarder autour de nous et mesurer le chemin parcouru et l’ “évolution des êtres organisés”.


Ouvrons nos yeux pour regarder notre environnement, la nature et plus particulièrement la mer et la montagne, et partager avec nos proches la variété des spectacles qu’elles nous offrent.

3 mars 2019 — Mes deux filles regardant le mont Cervin (Matterhorn) sur les hauteurs de Zermatt (Suisse)

Ouvrons nos yeux, pour nous confronter à l’exigence de la nature, ses changements d’humeur, ses dérèglements climatiques que nos anciens et nous-mêmes avons générés, mais aussi à nos doutes.


Ouvrons nos yeux, pour éviter de nous dire dans quelques années que nous aurions du agir et que notre seule action sur cette planète aura été de contribuer à sa destruction.

« Je n’aurais peut-être pas fait grand-chose de bien dans ma vie, mais au moins j’aurais contribué à détruire la planète. »
Michel Houellebecq, Sérotonine

Ouvrons nos yeux, pour être vigilant sur les traces que nous laissons derrière nous (déchets, internet, réseaux sociaux, violence, ..).

N’oublions pas deux choses :

  • Il n’y a pas de “planète bis”. Les mégots, bouteilles et emballages plastiques jetés négligemment au sol ne sont pas biodégradables …
  • Il n’y a pas de droit à l’oubli sur les réseaux sociaux. Ayons conscience que ce que nous pensons avoir supprimé peut ressurgir à tout moment, des outils existent accessibles à chacun, et de plus en plus de vengeurs masqués, tels “Web Archives” aux Etats-Unis ou “Fallait pas supprimer” en France sur twitter, se chargent de récupérer les tweets supprimés… C’est simple, il suffit d’avoir le doigt rivé sur la touche « screenshot », et guetter les faux pas des utilisateurs addicts …

Ouvrons nos yeux , pour être en adéquation avec quelques valeurs essentielles, à savoir ; l’Equité, le Respect des personnes, le Respect de soi-même, le Respect de l’environnement et la Solidarité.


En ouvrant nos yeux et en apprenant à regarder ce et ceux qui nous entoure, nous seront surpris. Nous découvrirons qu’il est encore temps d’être utile et de contribuer au « vivre ensemble », à la transition écologique et environnementale, ainsi donner du sens à nos vies et de l’espoir aux générations futures.

4 mars 2019 — tempète de neige à Riffelberg, une occasion de se redécouvrir

En ouvrant nos yeux, notre regard sur la nature et nous-même, peut nous conduire à quelques belles réalisations, nous donner des idées, nous rendre créatif et innovant.

Un célèbre chocolatier l’avait bien compris en nous invitant à regarder au delà de l’image …

Que veut dire Toblerone?

Le nom vient de la contraction des mots Tobler et Torrone:

  • Theodor Tobler est l’inventeur du Toblerone
  • Torrone est un nougat italien au miel et aux amandes.
     Ainsi est né le nom Toblerone !

Le logo Toblerone représente le mont Cervin, qui est la montagne la plus connue en Suisse, rappelant ainsi les origines du Toblerone.

Cependant, le logo cache également un ours, qui est le symbole de la ville de Berne, également en Suisse, ou est produit le Toblerone.

Une fois qu’on le sait il n’y a plus aucun moyen de ne plus le voir.

Donc, n’hésitons pas à ouvrir les yeux …