Passengers UE only

En provenance de Montréal, l’avion se pose sur le tarmac, il est 8h30 heure locale à Roissy CDG. Après le ¼ d’heure habituel de piétinement entre les rangées de fauteuils, je finis par me retrouver à l’air libre sur la passerelle à saluer l’équipage aligné entre la coursive de l’appareil et l’escalier accolé à la carlingue. Le trajet en bus qui s’en suit nous amène devant les douanes. La , le troupeau des passagers se divise en 2 files, suivant l’injonction muette mais efficace de 2 panneaux :

- Passagers UE & Schengen

- Autres nationalités

Malgré le manque de sommeil, une bouffée de fierté et d’émotion me vient comme à chaque fois au passage sous le panneau UE. Non seulement je suis français, mais cette qualité me vaut d’être également citoyen européen comme 500 millions de personnes.

Que dirait mon grand père maternel à l’idée de partager un destin commun avec des allemands qu’il combattit pendant les 4 ans de la Grande Guerre ?

Je l’entends encore me raconter sa guerre avec lenteur, il nous fallait l’assailir de questions et ses réponses lui venaient par rafales, sans haine. En bref, il lui tombait un tas de trucs dangereux sur la tête et il se devait d’en renvoyer autant sur ceux d’en face.

Je sais en mon for intérieur que mon grand père où qu’il soit se réjouit que plus personne ne rejoindra la longue liste gravée dans la pierre qui s’allonge de ville en village.

Je sais qu’il partage avec moi et bien d’autres la fierté des grandes réalisations européennes, Airbus, Ariane, Erasmus

Mais ce qui lui fait certainement le plus plaisir, c’est la paix qui dure depuis 70 ans sur le vieux continent, et la prospérité qui en résulte , en regard des autres continents

Je suis profondément européen, non seulement parce que mes parents sont nés chacun d’un côté des Alpes, mais surtout parce que nous avons une histoire commune, des comportements qui nous rassemblent. Nos ancêtres ont découvert le monde, souvent violamment.

Alors oui, nous avons une histoire, il nous appartient d’inventer notre futur.

Née sur les décombres de la 2ème guerre mondiale grace à la clairvoyance de quelques esprits libres , l’Europe est l’expression de la primauté de l’individu sur la nation.

Bien sur, elle est imparfaite, son administration est trop lourde , mais pour autant , c’est à son échelle que nous trouverons les solutions pour conserver à la fois nos modes de vie et notre puissance économique . En Marche ! est le seul mouvement à exprimer haut et fort ce point de vue

Aux isolationistes de tout bord, je conseillerai volontiers de se mettre en orbite pour quitter ce monde si dangereux mais las, la station internationale est aussi en partie européenne…

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.