Quel média social pour quelle communication ?

Été 2016. En revenant de vacances, vous aurez pris quelques bonnes résolutions en matière de présence en ligne et de communication. Petit tour d’horizon des principaux médiaux sociaux pour faire le tri et ne pas vous lancer à l’aveuglette !

Facebook

Allons droit au but. Avoir une page Facebook pour votre collectivité ou votre entreprise est devenu aussi incontournable qu’être référencé sur internet ou avoir ses coordonnées dans l’annuaire.

Facebook, c’est un peu le bar des temps modernes. Vous y trouverez vos amis, votre famille et même les gens que vous n’avez pas envie de voir. 
Les jeux en ligne ont remplacé flipper et baby-foot. Les dernières nouvelles sont disponibles en permanences, tout autant que les ragots et autres légendes urbaines.

Ne pas être sur Facebook n’empêche pas les gens de ne pas parler de vous. Y être vous aidera à centraliser les demandes, canaliser les éventuels mécontents et tirer profit de ces remarques pour améliorer vos produits ou services.

Avoir votre propre page vous permet aussi de maîtriser les informations qui vous concernent. Vous ne le savez peut-être pas, mais votre établissement ou votre organisation est peut-être déjà référencé sur Facebook “à l’insu de votre plein gré” !

Créer une page présentable, indiquer les bonnes coordonnées, les bons horaires. Voilà un préalable qui devrait vous suffire à franchir le pas.

Ma recommandation : 1 publication par jour pour commencer, puis 4 par jour quand vous aurez atteint votre rythme de croisière.

Quelques liens utiles :

Twitter

Mettons les choses au clair : Twitter n’est pas Facebook. Le réseau à l’oiseau bleu est à la fois un télex des temps modernes ainsi que votre futur S.A.V.

Inutile de vous lancer sur ce média si vous n’en comprenez pas les codes et les fonctionnalités. Il ne s’agit pas pour moi de vous décourager mais plutôt de vous avertir : Twitter a ses codes et sa façon de faire.

Pour débuter, observez, suivez, répondez, aimez, retweetez.

Une fois prêts, lâchez-vous ! Pour le moment, Twitter n’a que faire de la répétition. Vous avez un message vraiment très important à faire passer ? Dites le lundi matin, rappelez-le le mercredi midi et remettez-en une couche le vendredi soir. De toutes façons, vos tweets de plus de 12h (je n’ose pas dire, de plus de 2h…) n’ont pratiquement aucune chance d’être vus si vos followers les ont loupés.

Twitter va vite, très vite.

À côté de cela, ne négligez surtout pas de répondre aux messages ou questions que vous recevez en public ou privé. Vous ne voudriez pas d’un bad buzz, non ?

Ma recommandation : Installez Tweetdeck sur votre ordinateur, puis planifiez un tweet toutes les heures pendant vos horaires d’ouverture. Prenez le temps 1 fois par jour de répondre aux questions/messages et de saluer vos nouveaux abonnés. C’est quand même plus sympa ;-)

Quelques liens utiles :

Instagram

Être sur Instagram n’est pas obligatoire, mais devient fortement recommandé.

Ici, c’est la belle photo qui prime, le beau visuel. Pensez à Instagram comme un catalogue de produits de luxe ! Sur IG (pour les intimes) ce n’est pas la quantité qui prime mais la qualité.

Ma recommandation : 1 belle photo par semaine pour commencer, puis 1 par jour si vous avez matière.

Quelques liens utiles :

Snapchat

Vous avez plus de 25 ans ? Bienvenue en enfer ! Si Twitter est déjà “difficile à comprendre” pour vous, alors Snapchat va vous donner des nuits blanches.

Pour commencer, l’interface de Snapchat ne ressemble à rien de connu, oubliez vos repères, ici ils ne valent rien.

Sorte d’application photo/vidéo sous stéroïdes, Snapchat vous proposez d’enrichir votre contenu avec des filtres ou autres icônes. Le tout pour poster du contenu éphémère visible seulement pendant 24h. (sic)

Pourquoi y aller ? Pour toucher un coeur de cible que vous avez du mal à atteindre sur les autres canaux : les 12–25 ans.

La ligne éditoriale à adopter oscille entre vidéos en direct, coulisses, photos humoristiques, montages, etc. Ici, point de “j’aime” ou de “retweet” pour évaluer l’engagement de votre communauté. Pas d’interface pour planifier, ou mesurer votre activité. Vous n’avez pas vérifié combien de personnes ont vu votre Snap dans les 24h ? Tant pis pour vous !

Ma recommandation : Snapchat semble être un média formidable pour viser les 12–25 ans et diffuser un contenu plus fun ou “authentique”. Pour autant, à moins d’y être déjà habitué, le dompter vous demandera pas mal d’énergie et d’imagination. À réserver aux CM en mal de nouveaux challenges ou à ceux qui travaillent en équipe.

Quelques liens utiles :

Youtube

Avez-vous du matériel vidéo professionnel ? Un environnement privilégié pour faire des enregistrements ? Des notions de cadrage, de prise de son ? Un bon logiciel de montage vidéo ?

Ma recommandation : Si oui, lancez-vous ! 1 vidéo par mois pour commencer, puis 1 par semaine une fois votre rythme de croisière atteint. Attention toutefois de ne pas vous éparpiller. Trouvez une thématique, une tonalité, une ambiance et tenez-vous y !
Si vous n’avez rien de tout cela : oubliez. Inutile de perdre votre temps et votre énergie pour diffuser du contenu médiocre.

LinkedIn

LinkedIn, même s’il n’est pas fait pour ça, c’est un peu le curriculum vitae de luxe. Le champion des réseaux sociaux “pro” a été pensé pour se faire un réseau et du business.

Il est possible d’y créer des pages “pros”, mais elles ne servent pas à grand chose si vos employés n’y sont pas inscrits pour être les premiers à relayer vos messages.

Ici on parle développement (parfois durable) et économie. Inutile d’y faire la promo de votre prochaine vente flash, spectacle ou brocante, à moins de l’aborder sous un de ces angles.

Ma recommandation : créez votre profil et incitez vos collaborateurs à faire de même. N’oubliez jamais qu’ils sont les premiers ambassadeurs de votre marque/entreprise/collectivité/association.

Quelques liens utiles :

Pinterest

Pinterest, c’est votre tableau en liège où vous épinglez ce qui vous représente le mieux. Vous y créez des catégories dans lesquels vous mettez une photo emblématique de ce que vous souhaitez mettre en avant (des produits, des lieux, des services, des articles, etc.).

Les autres utilisateurs peuvent reprendre vos “épingles” (pin) et les intégrer dans leurs tableaux.

Ma recommandation : Pinterest n’est pas un incontournable mais offre une façon originale de référencer vos produits et services. À garder en tête en fonction de l’évolution de ce service et de vos besoins spécifiques.

Quelques liens utiles :

Flickr

Roi de la galerie photo, Flickr propose pas moins d’1 To de stockage photo ou vidéo, sans perte de qualité ! Il reste l’outil idéal pour y stocker des galeries photos conséquentes que vous pouvez classer par date ou thématique.

Il se distingue d’Instagram par son aspect “archives”. Flickr peut vite devenir votre mémoire photographique.

Ma recommandation : si vous générez beaucoup de photos de qualité et que vous avez grand intérêt à rendre vos archives facilement accessibles, Flickr est fait pour vous ! Seul point noir : Flickr appartient à Yahoo! dont l’avenir reste incertain. N’y mettez pas donc tous vos oeufs et gardez un plan B.

Quelques liens utiles :

En complément :