CPOM: Evaluer l’évolution des coûts d’accompagnement

Evaluer l’évolution des coûts futurs d’accompagnement des usagers dans les ESMS pour les intégrer à la négociation d’un CPOM auprès de l’ARS, représente pour un organisme gestionnaire une gageure tant le niveau de gestion analytique du coût de celui-çi est peu développé au sein des établissements.

A cela plusieurs raisons dont les principales régulièrement exposées sont:

-la quasi absence de procédures et d’outils de gestion opérationnelle du transport.

-La conséquence d’une absence de statistiques fiables.

-Le peu de formation des personnels en charge.

-Le nombre de data géographique et de planning a intégré.

Le résultat reste un brouillard quant au coût individuel d’accompagnement de l’usager au sein de son établissement, brouillard actuel et futur dans la détermination de celui-ci au sein du prix de journée consenti par le financeur.

Les efforts récents par les agences ou fédérations professionnelles pour apporter des éclairages sur l’amélioration de la performance de gestion du transport ont surtout été accès sur l’organisation réglementaire et juridique de celui-ci, mais non pu apporter un réel soutien à la mise en place d’outils opérationnels de gestion quotidienne de celui-çi au sein de l’établissement.

Les nouvelles technologies et la mise en place de véritable T.M.S (Transport Management System) comme appui à la gestion optimisée du transport, tant au niveau des outils de gestion que de la formation des équipes à la manipulation et à la mise en place de ces outils offrent une réelle opportunité d’appuyer la demande de moyens du CPOM.

La phase Audit des structures d’exploitation, la mise en place d’outils d’optimisation, de gestion réglementaire, de gestion et d’optimisation des plannings d’adresse à adresse, la gestion de la maintenance, l’obtention de statistiques fiables et l’évolution suivie des coûts sont autant d’arguments au delà de l’aspect sanitaire et social pour justifier et démontrer l’existence de contrainte d’accompagnement financièrement impactantes qui pourront être reconnue par l’autorité de tutelle.

Pierre Luc BERGE-LEFRANC

KANGAROO CONSULT


Originally published at www.pierrelucbergelefranc.eu.