La Révolution industrielle du transport après le pétrole : La Mobility as a Service

Il y a comme cela dans les générations des révolutions industrielles qui impactent durablement la vie quotidienne et le déplacement de nos concitoyens.

Après la vapeur, l’électricité, le pétrole, les modes de transports, l’organisation des territoires, les infrastructures, la révolution à laquelle nous allons assister très rapidement tellement le foisonnement est important de nouvelles applications de transports ou de mobilités, l’organisation de celles-ci, leurs intégrations et leurs agrégations font constituer ce que l’on appelle la MaaS. Mobility as a Service.

Qu’est ce que cela veut dire?

Que demain dans une dizaine d’années au plus tard, je vais acheter auprès d’agrégateurs à l’image d’opérateurs téléphonique, un abonnement mensuel ou annuel de “déplacement” en fonction de mon besoin qu’il soit urbain, départemental, régional, national, international, divisé en option ou modules comme si j’avais fait l’acquisition d’ un forfait temporaire téléphonique pour un usage national ou international.

Le montant de ce forfait me sera proposé par une application regroupant tous les moyens de transports publics ou privés (allant de la compagnie aérienne, à la location de vélo,de l’utilisation d’une voiture de sport pour le week end, comme d’un vélib pour me rendre à mon travail, et ce moyennant un forfait assortie de promotions ou de cadeaux réguliers offert en fonction de mon utilisation personnelle de tels ou tel service et du montant global de mes achats.

Plus besoin d’acheter un quelconque billet, mon smartphone me servira de billet universel validé lors de mon accès au moyen de transport dont le montant sera débité automatiquement de mes avoirs.

Plus question de se demander ou et comment vais je me déplacer, dans l’instant par géolocalisation les multiples possibilités d’aller d’un point A à un point B d’offriront à moi, par un achat direct ou pris en compte dans mon abonnement mensuel.

Et ce partout dans le monde !

Mieux demain, nous quitterons peut être la terme ferme dans les villes pour utiliser un VTC à la demande mi hélicoptère mi avion me propulsera directement à mon domicile de banlieue éloignée en quelques minutes.

Tout ceci viendra compléter la liste des services offerts liés à ma mobilité en même temps que certains services d’accompagnement ou de conciergerie me facilitant la vie.

Un nouveau monde en quelques sortes, les automobiles quant à elles, même autonomes et électriques deviendront une partie de cette chaine de mobilité, de plus en plus partagés, soit au sein de communautés régie par des structures de blockchain, soit par des applications d’auto partage. Plus navette ou escalator, le déplacement en automobile individuelle amorcera assurément un déclin. Ce n’est pas pour tout de suite, c’est pour demain matin!

Pierre Luc BERGE-LEFRANC

Consultant KANGAROO CONSULT

www.kangarooconsult.com


Originally published at www.pierrelucbergelefranc.eu.