La musique et l’art au service de l’action climatique

Fruit d’un partenariat entre Pathway to Paris et le PNUD, un concert animé par Joan Baez, Patti Smith, Michael Stipe, Flea, Talib Kweli, Cat Power et d’autres musiciens sera organisé à la veille de la 23ème session de la conférence de l’ONU sur le changement climatique (COP 23).

Rebecca Foon et Jesse Paris Smith, cofondatrices de Pathway to Paris, et Carl Mercer, spécialiste des politiques en matière de changements climatiques et de réduction des risques de catastrophe au PNUD, parlent de la manière dont l’art peut être mis à profit pour faire avancer les choses en matière d’action climatique.

Le concert Pathway to Paris rassemble des artistes et des activistes appelant à des actions fortes pour faire face au changement climatique. Photo: PNUD Soudan du Sud

Comment ce partenariat est-il né ?

Rebecca : Pathway to Paris s’est engagé à faire de l’Accord de Paris une réalité, ce qui exige un dialogue mondial. Cet accord nous donne une feuille de route pour promouvoir un monde durable pour nous-mêmes et pour les générations futures. Travailler en partenariat avec le PNUD est l’occasion de mobiliser le monde pour une transition rapide des carburants fossiles vers les énergies durables.

Rebecca Foon et Jesse Paris Smith sont les fondateurs de Pathway à Paris.

Carl : Pour nous, ce partenariat illustre le fait que « les petits ruisseaux font les grandes rivières ». Le PNUD était en pleine planification de la COP21 lorsque nous avons reçu une invitation à prendre la parole à l’occasion du concert organisé par Pathway à Paris. Nous n’avions pas vraiment participé à l’organisation de ce premier concert— si ce n’est en envoyant nos collègues prononcer des discours. Mais la qualité de cet événement et l’enthousiasme que Pathway a contribué à générer nous a conduit à les contacter immédiatement après pour envisager un partenariat plus abouti et significatif.

Interprètes au concert Pathway to Paris 2015

Quel rôle la musique et l’art jouent-ils en matière d’action climatique ?

Rebecca : La musique et les manifestations artistiques rassemblent les gens, les unifient, les inspirent, et contribuent à traduire leur engagement en actions et solutions tangibles. Un spectacle tel que celui-ci peut promouvoir le changement.

Nous espérons que ces spectacles encouragent les gens à poursuivre et à amplifier leur mobilisation, où qu’ils en soient dans leur lutte en faveur de l’action climatique. Ces manifestations sont utiles car elles permettent aux citoyens concernés de se trouver les uns les autres. Lorsqu’elles sont relayées par les médias, elles aident à faire passer le thème de l’action climatique dans le débat public. Elles permettent de montrer que la question des changements climatiques est loin d’être réglée, et que, partout, elle est considérée comme une urgence. Plus nous en faisons, mieux c’est.

Carl : L’Accord de Paris a énoncé un plan d’action pour lutter contre les changements climatiques. Si la « destination » est particulièrement prometteuse, le chemin pour y parvenir est long et, de temps à autre, cahoteux, ce qui se comprend quand on sait que le monde entier est concerné.

Nombreux sont ceux qui pensent que l’Accord de Paris doit donner des résultats immédiatement. Ce n’est pas nécessairement le cas. Il s’agit dans une large mesure d’un objectif à long terme. Voilà pourquoi, à mes yeux, la musique et l’art sont des moyens importants pour faire comprendre aux gens que le problème demeure, et qu’il est nécessaire d’agir aujourd’hui, demain, l’an prochain et au cours des vingt prochaines années. Nous devons faire en sorte que le grand public garde cela à l’esprit.

Quel résultat idéal visez-vous, et comment envisagez-vous l’évolution des choses ?

Carl : Nous espérons que notre spectacle se jouera à guichets fermés et que des centaines de milliers de personnes regarderont sa retransmission en direct sur Facebook ! Nous encourageons le plus grand nombre de personnes possible à passer à l’action aussi.

Rebecca : Nous estimons que l’une des solutions aux changements climatiques passe par la transformation de nos communautés, ville par ville.

Pathway to Paris lance ainsi 1000 cities, une initiative invitant 1000 villes à travers le monde à s’affranchir des carburants fossiles et à utiliser 100% d’énergies renouvelables en vue de faire de l’Accord de Paris une réalité. Dans ce cadre, nous lançons une pétition adressée à tous pour demander aux dirigeants des villes d’abandonner les combustibles fossiles et s’engager à utiliser 100% d’énergies renouvelables d’ici à 2040.

Les détails de cette campagne peuvent être consultés ici : https://www.thepetitionsite.com/403/755/000/join-the-1000-cities-campaign-reject-fossil-fuels-amp-commit-to-100-renewable-energy/

Si vous deviez décrire le concert en trois mots, quels seraient-ils ?

Rebecca : Rendre Paris réel.

Carl : Encourageant. Motivant. Divertissant.

Patti Smith, Joan Baez, Flea, Talib Kweli, Cat Power et Michael Stipe sont quelques-uns des artistes qui participeront au concert. Pour de plus amples informations, consulter le site Internet de Pathway to Paris.

Pour réserver.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.