Une passerelle entre jeunes et emplois

Au Rwanda, YouthConnekt renforce les compétences en entrepreneuriat , offre des opportunités d’emploi et crée des partenariats entre jeunes et dirigeants.

Les jeunes âgés de moins de 35 ans représentent près de 40 % de la population totale au Rwanda.

Bien que meurtri et décimé par le terrible génocide de 1994, le Rwanda est aujourd’hui un modèle de relèvement rapide centré sur l’inclusion sociale qui a su créer de nouvelles opportunités économiques.

Mais, bien que spectaculaire, cette reprise ne peut soutenir la forte croissance démographique d’un pays où les jeunes âgés de moins de 35 ans représentent près de 40 % de la population totale.

Un défi? Certes. Mais pour Cephas, un jeune professeur de 29 ans, c’est aussi l’occasion de convertir sa passion pour la science en entreprise.

« En tant qu’enseignant, je voulais montrer à mes élèves que la science était un bon débouché pour créer une entreprise ou un produit, » explique-t-il.
Cephas utilise des fèves de ricin et de l’aloe vera pour créer des savons dermatologiques.

Aujourd’hui, il est l’heureux propriétaire d’Uburanga, une fabrique de savons, lotions et gels dermatologiques — des produits qu’il a conçus parallèlement à la préparation de ses cours.

Cependant, la transition de l’enseignement à l’entrepreneuriat a été un parcours semé d’embûches.

« Le lancement de mon entreprise a été difficile, » admet-il. « Mon salaire d’enseignant était très modeste. »
« La demande est forte, » dit Cephas. « La concurrence m’a aidé à progresser. »

Cephas fabriquait chaque savon à la main, un processus long et laborieux. Après les cours, il se rendait dans les marchés locaux à pied, pour aller vendre ses savons.

Des ingrédients de base au produit fini.

Cephas a alors suivi une formation en entreprenariat au travers de YouthConnekt, et remporté le concours annuel avec son plan d’affaires. Grâce à l’argent du prix, il a renforcé ses compétences en vente et marketing, acheté des équipements, développé son marché — et recruté des employés.

À ce jour, Uburanga emploie 15 personnes. Mais Cephas ne compte pas s’arrêter là.

Il poursuit ses recherches scientifiques. Son rêve? Que son industrie « soit la solution de choix pour les populations africaines atteintes de maladies de peau, » explique-t-il.

Cephas raconte son parcours et sa vision pour l’avenir (en anglais)

L’histoire de Cephas n’est pas unique. Depuis son lancement en 2013, YouthConnekt a remporté le prix de l'innovation du PNUD Afrique et démontré la formidable force créatrice de la jeunesse du Rwanda.

En seulement 3 ans, plus de 4 millions de jeunes ont participé à des ‘hangouts’ dans les médias sociaux, à des émissions télévisées, à des camps d’innovation et à des conventions organisées pour les engager à participer activement au développement de leur pays. Les camps à eux seuls ont permis la création d’environ 1 000 emplois permanents et 2 700 emplois temporaires.

Compte tenu de son succès, YouthConnekt est en cours d’extension à 14 pays d’Afrique, notamment au Congo-Brazzaville (gauche) et en République démocratique du Congo.

Texte: L. Krasnoff & L. Lessire/ PNUD. Photos et vidéo: A. Cathro & A. Hein/PNUD

Like what you read? Give ONU Développement a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.