Soutenir le développement du Masisi grâce à l’énergie hydroélectrique

Dans le territoire du Masisi, au Nord Kivu, les collines verdoyantes s’étendent à perte de vue. Région agricole connue pour son élevage bovin et la production de fromages exportés partout en RDC, il s’agit aussi d’une zone enclavée avec peu d’infrastructures de base permettant de développer le quotidien des habitants.

Le territoire de Masisi, une région au fort potentiel agricole.

Les territoires de Masisi et Walikale ont bénéficié depuis 2011 du ‘Projet de relèvement communautaire et de consolidation de la paix au Nord-Kivu’, financé par la République de Corée avec la participation du PNUD. En offrant des opportunités économiques aux jeunes et aux femmes dans leur milieu d’intégration, le projet a renforcé la sécurisation et la pacification des communautés tout en luttant contre l’exode rural.

Les projets de développement socio-économiques sont capitaux pour lutter contre l’exode rural au Masisi.

Dans ce cadre, la construction d’une microcentrale hydroélectrique vient de prendre fin et desservira à terme en électricité plus de 40 000 citoyens. Cet ouvrage réduira les tensions communautaires par le biais de services sociaux de base et de l’amélioration des moyens de subsistance des collectivités locales. En effet, le déficit en production d’énergie compte parmi les obstacles majeurs au développement de cette région. Cette problématique freine la création d’emplois et d’activités économiques pouvant offrir des perspectives aux jeunes en milieu rural.

La distribution de l’énergie électrique issue de ressources renouvelables à tous les citoyens des communautés concernées constituera sans aucun doute un facteur de stabilisation et de prospérité du territoire de Masisi.

L’eau de la rivière Wau est acheminée par un pipeline jusqu’au site de la micro-centrale

La microcentrale hydroélectrique de Wau est le fruit de la coopération entre la province du Nord Kivu, le Programme des Nations Unies pour le Développement et le gouvernement de la République de Corée qui a mis à disposition les ressources nécessaires.

Le site hydroélectrique fonctionne grâce à un captage sur la rivière Wau, situé à 600 mètres de la micro-centrale. L’eau est acheminée avec une hauteur de pression de 107 mètres pour faire fonctionner deux turbines d’une capacité totale de 350 Kw. Les travaux ont été réalisés à bras d’hommes et ont nécessité des efforts importants de la communauté pour construire les ouvrages dans une zones difficile d’accès.

Le territoire de Masisi est difficilement accessible en saison des pluies et les travaux de la micro-centrale hydroélectrique ont été rendus compliqués par les réalités locales

La micro-centrale hydroélectrique de Wau a une capacité de production exploitable entre 250 et 350KW. Deux turbines ont été instalées, respectivement de 250 KW et 126 KW. La réalisation de ces travaux est estimé à un coût total de 530 000 dollars. L’énergie hydroélectrique est une ressource renouvelable et durable qui s’inscrit également dans la lutte contre les changements climatiques.

(Intervention de la Corée du Sud : 330 000 USD, Intervention du PNUD : 100 000 USD, Gouvernement du Nord Kivu : 100 000 USD)

L’ingénieur en charge du site procède aux ajustements nécessaires pour la finalisation des travaux.

L’inauguration de la micro-centrale a eu lieu ce 18 avril 2017 en présence de plusieurs centaines de citoyens de Masisi, impatients de tirer profit de l’électrification de leurs communautés. Cet événement a été honoré par la visite de l’ambassadeur de la République de Corée en RDC, de plusieurs autorités provinciales, du Directeur Pays du PNUD et de la représentante de l’agence de coopération KOICA.

Allumage de la première lampe grâce à la micro centrale. De Gauche à droite: Mme Priya Gajraj, Directeur Pays du PNUD, le Vice Gouverneur du Nord Kivu Feller Lutahichirw et SE Kwon Ki-Chang, Ambassadeur de la République de Corée

L’ambassadeur de la République de Corée a témoigné de l’importance de ce projet pour la Corée du Sud « Ce projet représente beaucoup pour mon pays car il apporte de l’aide à une population qui a souffert des douleurs de la guerre. Les conflits entraînent toujours des conséquences néfastes pour les communautés pacifiques et les citoyens sans défense. La République de Corée, qui a également expérimenté une guerre malheureuse, comprend mieux cette situation. C’est pourquoi mon gouvernement a décidé volontairement de contribuer à ce projet »

Mme Priya Gajraj, Directeur Pays du PNUD, a souligné lors de la cérémonie d’inauguration que « La distribution de l’énergie électrique à tous les citoyens des communautés concernées constituera un facteur de stabilisation et de développement durable pour le territoire de Masisi. Il est impératif que les efforts nationaux et provinciaux assurent à présent la maintenance des composantes, l’efficience dans la gestion, ainsi que la distribution équitable des opportunités qui en résulteront»

Ministre provincial de l’Agriculture, Elevage, Pêche et Développement rural, Christophe Ndibeshe Byemero s’est réjoui des futurs bienfaits du projet « L’électrification en milieu rural mène au développement rural ! Cela permet par exemple de soulager les femmes qui se chargent de la transformation agricole comme la fabrication des farines. L’accès à l’énergie rendra aussi possible la conservation des denrées alimentaires comme le lait et stimulera le développement de l’élevage. Nous pourrons bientôt construire des laiteries et conserver le fromage »

Les travaux de distribution du courant restent à être accomplis par les autorités locales pour desservir les quelques 40 000 bénéficiaires

L’Administrateur du territoire a reconnu que quelques travaux à charge de la partie nationale sont encore nécessaires pour distribuer le courant : « Nous avons réceptionné l’ouvrage ce jour mais il reste 2 ou 3 phases à exécuter pour rendre l’énergie disponible aux bénéficiaires. Les poteaux sont en train d’être placés. D’ici deux mois nous comptons au niveau du gouvernement provincial acheminer le courant dans les lieux clé comme l’hôpital, le Chef Lieu, les écoles… »

Marc Kasoki, journaliste à la radio communautaire locale KALEMBERA FM, espère que les médias locaux seront parmi les premiers servis « Pour faire notre travail d’informateurs, nos radios doivent avoir accès en permanence à l’électricité pour monter les émissions et émettre nos programmes »

Les efforts nationaux qui restent encore à effectuer concernent particulièrement la maintenance de toutes les composantes, l’efficience dans la gestion, ainsi que la mise en œuvre de la distribution équitable des opportunités. Il s’agit entre autres de la création de microentreprises, l’éclairage des infrastructures sociales de base et l’utilisation de l’énergie électrique dans les ménages.

Les commerçants de Masisi font actuellement tourner leurs boutiques sans électricité, ce qui limite les capacités de vente et de conservation des denrées périssables.

La coopération entre la province du Nord Kivu, le PNUD et la République de Corée a permis également de réaliser des résultats importants en faveur des communautés locales de Masisi et Walikale:

  • 2 centres de formation professionnelle couvrant 8 filières et d’une capacité totale de 340 apprenants par an
  • 2 marchés ruraux ont été reconstruits au profit de 255 personnes
  • 15 Km de routes de desserte agricole ont été réhabilitées,
  • Au total, 16,700 personnes ont bénéficié directement de ce projet.

Une fois que les travaux de distribution du courant de la micro-centrale hydroélectrique seront finalisés, les générations présentes et futures du territoire de Masisi pourront bénéficier longtemps des bénéfices de l’énergie renouvelable.


Textes et photos: PNUD RDC, Aude Rossignol, avril 2017