Expérience Utilisateur

Ces deux mots résument l’avenir des technologies Internet au sens large.

J’ai commencé à écrire cette courte note sur Medium, tout simplement parce que j’adore cette plateforme, au point qu’elle me donne envie d’écrire.


Normalement, la logique voudrait que j’ai envie d’écrire et qu’ensuite, peu importe finalement le support, je m’y mette. Non, pas là. Cette fois, je voulais simplement sentir mes doigts courir sur le clavier et voir les lettres s’afficher sur l’écran au rythme du cliquetis effréné que font les touches quand on les martèle.

Un outil n’est pas censé provoquer un usage. Sa fonction est de servir, pas de susciter. Pourtant, lorsqu’on atteint une expérience utilisateur de cette qualité, les lois de la physique Internetienne peuvent s’inverser.

On a toujours sous-évalué le poste UX/UI, souvent au profit du Code. On se dit qu’un graphiste fera bien l’affaire. Parfois, cela fonctionne, comme pour Craiglist par exemple, mais le plus souvent, c’est une erreur, pour le Web, et davantage encore, pour le Mobile. L’UX/UI devrait être une affaire de spécialistes, d’experts de haut-niveau, aussi intelligents qu’expérimentés.

Plus le temps passera, plus le beau, le simple et le convivial prendra de l’importance. Il y a de nombreuses raisons à cela, mais j’en vois surtout deux majeures.

D’une part, notre capacité à innover accélère. Ce qui n’était que sur PC vient à présent sur mobile, dans les lunettes, sur les montres, sur le pare-brise de la voiture ou la porte du frigo. Cela va vite, très vite. Il faut du temps à un humain normal pour absorber de tels changements. Un beau design et une expérience utilisateur exceptionnelle sont une garantie d’adoption en masse par les futurs clients, même sur des technologies complexes.

D’autre part, de façon générale, nous nous paupérisons intellectuellement. Il faut que nous puissions comprendre vite comment fonctionne quelque chose de nouveau, pour pouvoir le consommer aussi vite. Peu de recul, aucune patience ni curiosité… Ces trois piliers rendent la qualité de l’UX/UI déterminante. C’est la base du succès d’Instagram, qui livre la substantifique moelle de son service à la vitesse de l’éclair, en une image. Si l’image nous accroche, on va lire le commentaire, éventuellement la liker, les plus enthousiastes iront même de leurs quelques mots… Demandez aux Brand Content Managers. Ils connaissent la porté de ce qu’ils publient et font d’immenses efforts pour produire un contenu qui soit le plus facile à ingérer possible, non pas parce que ça fonctionne mais parce que l’inverse ne fonctionne pas.

Quand l’expérience est si bonne qu’elle provoque l’usage, je pense qu’on franchi un palier, qu’on devient un leader et une exemple.


Dans les années qui viennent, je mettrai sans doute les questions de Design et d’Ergonomie au sommet de mes priorités dans ce que je ferai. Ce n’est pas un voeux pieu mais une promesse, tellement je suis convaincu que l’Expérience Utilisateur doit primer sur le reste. A bien y réfléchir, l’expérience utilisateur n’est jamais que la terminologie moderne de la satisfaction client…

    Pierre-Olivier Carles

    Written by

    CEO @Digidust. Social Media Marketer for Brands and Celebrities.

    Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
    Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
    Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade