SoundCloud est il vraiment mort pour le podcast ?

2018 aura été une année compliquée pour SoundCloud. Du moins en France. Après un bad buzz à l’été 2017 lorsque la société faillit faire banqueroute, de nouveaux hébergeurs de podcasts arrivèrent en France (Ausha et Pippa en tête) et proposèrent de nouveaux services que la société suédoise, installée à Berlin, ne permettait pas (Gestion de plusieurs flux, programmation des sorties, clip vidéo).

Et cela est normal puisque SoundCloud est avant tout une plateforme pour la création musicale, et non de podcast. A vouloir contenter musicien et podcasteur, SC en oublie un peu sur sa route. Il fut donc normal d’observer une migration des flux RSS depuis SoundCloud vers de nouveaux horizons.

Mais un an après, qu’en est il vraiment ?

Pour faire un état des lieux au mois d’Avril 2019, je me suis posé les questions suivantes:

  • Quels sont les hébergeurs des podcasts dans le top 200 iTunes France ?
  • Quels sont les hébergeurs des podcasts recensés chez Podcastéo (permettant d’enlever les radios) pour les 600 recensés et pour le top 200 ?
  • Quels sont les hébergeurs des podcasts dans les top 200 iTunes des pays francophones (France, Belgique, Suisse, Luxembourg, Canada, Tunisie, Algérie, Liban, Madagascar et Sénégal) ?
  • Qu’en est il aux États-Unis ? Et dans l’union Européenne ?

Le top 200 iTunes toujours rempli de replay radio et donc de flux internes

Sont présents les producteurs ayant au moins deux podcasts dans le top 200

Les stations de radio sont des acteurs pouvant se permettre d’héberger leurs fichiers audio en interne et de dédier des collaborateurs à la gestion de ces derniers, des flux rss et de la mise en ligne. Voilà pourquoi le top 200 iTunes français ne donne pas vraiment d’indications, comme le montre le graphique ci-dessous :

86% des podcasts du classement sont hébergés en interne. Concentrons nous alors sur les podcasteurs de labels et indépendants.

Ausha occupe la première place des hébergeurs privé pour les podcasts recensés chez Podcastéo

L’hébergeur français (les locaux sont dans le Nord de la France) était entré dans le monde du podcast francophone avec une offre gratuite pour les premiers mois. Les chiffres montrent que cette politique leur a permis de gagner la confiance de nombreux podcasteurs.

La première place reste occupée par l’hébergement interne, soit géré manuellement, soit supporté par les modules développés par les CMS comme WordPress, soit administré depuis un gestionnaire de flux indépendant comme Feedburner.

Enfin, on notera que 16 hébergeurs différents sont recensés, démontrant encore une multitude d’acteurs proposant des offres avec des tarifs et des services variés.

Et Soundcloud dans tout ça ? L’hébergeur privé historique des podcasteurs francophones reste à la troisième place avec encore 15% de part.

Pippa a séduit les labels et les pros

Lorsque l’on se focalise sur le top 200 Podcastéo du mois de Mars 2019, la répartition est bien différente.

Si l’hébergement interne est encore privilégié par 30% des acteurs (Fréquence Moderne, FrenchSpin, Apéro de Captain), Pippa occupe la deuxième place de ce classement. Grâce à son acquisition des podcasts de Binge Audio (le premier label français en volume d’écoutes), Qualiter, Les Échos (qui ont pris part au capital de Binge fin 2018), Madame Figaro entre autres; Pippa occupe bien la place avec 20% des podcasts les plus influents dans la sphère francophone.

Ausha n’est pas en reste et prend la troisième place avec 16%, composé de labels (Madmoizelle, Podcut, Podcast Factory, Stockholm Sardou) et quelques indépendants à forte audience (Usbek&Rika, Il faut qu’on parle, Bliss, SuperGamerSide).

Soundcloud est quatrième, ayant perdu tous les labels au vue du manque de fonctionnalités dédiées à ces acteurs importants du podcast. On y trouve toujours quelques beaux noms néanmoins, comme le Floodcast, Touchdown Actu, Chiffon ou le Cosy Corner.

Libsyn est trois fois plus présent en francophonie qu’en France

Pour le bien de l’analyse, les résultats du classement iTunes podcast a la date du 21 avril ont été récoltés pour les pays suivants : France, Belgique, Suisse, Luxembourg, Canada, Tunisie, Algérie, Liban, Madagascar et Sénégal. Il a été impossible de récupérer d’autres pays francophones importants comme le Maroc ou la Côte d’Ivoire en l’absence de résultats retournés par l’API d’Apple.

Producteurs ayant été cités au moins dix fois

Le constat fait sur l’omniprésence des radios dans le top français vaut également en francophonie. A cela près que les radios américaines comme NPR et les mastodontes indépendants sont plus présents.

70% des podcasts recensés sont hébergés en interne ou proposés via un flux Feedburner. Et ensuite, Libsyn est le premier hébergeur privé avec 8% (il l’est également aux US comme décrit plus bas). Puis qui retrouvons-nous ? Soundcloud ! L’hébergeur occupe 4% des tops iTunes francophones, devant Megaphone, art19, Podomatic, Acast et le dernier achat de Spotify : Anchor.

SoundCloud encore bien présent au sein de l’Union Européenne

Au sein de l’Union Européenne (Grande-Bretagne incluse), le trio de tête ne varie pas : hébergement interne, Libsyn et Soundcloud.

L’hébergeur suivant est Spreaker, qui était jusqu’à présent hors de vue de ces analyses. Cette ancienne société italienne, racheté par Voxnest en 2018 et dorénavant installée à New York, propose des services d’hébergement, de monétisation et de live pour ses clients.

Puis viennent les habituels Art19, Acast (dont le lancement dans plusieurs pays européens est programmé pour les prochaines semaines), Podbean et Anchor. Au final, ce sont 27 hébergeurs différents qui sont recensés dans l’Union européenne.

Cinq pays n’utilisent plus ou peu Soundcloud

Lorsqu’on se focalise uniquement sur la présence de Soundcloud au sein des top 200 iTunes, la situation apparait comme hétérogène.

Un podcast sur huit est hébergé par la société allemande en Hongrie, Finlande et Estonie. Alors que l’Italie, la Grande-Bretagne et la France ont pratiquement abandonné le service, pour les podcasts présents dans le top 200 iTunes de ces pays. L’Espagne et le Luxembourg ont même fait disparaitre le service de leurs tops.

Et les US ?

Sans surprise, les Etats-Unis possèdent la plus faible part d’hébergement interne, avec seulement 46% (Interne + Feedburner) du top 200 iTunes. Les parts de marché sont plutôt éclatés entre 12 acteurs (dont SoundCloud).

Et comme une confirmation des tendances observées sur l’Union Européeenne, consommatrice de podcasts américains, on retrouve dans cet ordre : Libsyn, Megaphone, art19, Acast. La seule différence notable est l’absence d’Anchor dans ce classement.

Qu’en retenir ?

Avoir analysé ces différents tops de par le monde et de par les typologies de podcasts (replay radio, labels pros, indépendants), cela m’a permis de mettre en avant les idées suivantes :

  • L’hébergement interne est toujours la manière la plus utilisée pour héberger des podcasts, permettant de garder une totale maitrise et indépendance sur la gestion de ses émission, à condition d’en avoir les connaissances techniques, le temps ou les ressources dédiées.
  • Le paysage français, ciblée par plusieurs nouveaux acteurs en 2018 et 2019, est différent de ses voisins géographiques (Union Européenne) ou linguistiques, encore dominé par les acteurs américains du marché.
  • Soundcloud, ayant opéré quelques améliorations pour les podcasteurs fin 2018 (notamment avec l’ajout de la programmation des épisodes) n’est pas fini. Cela est une illusion d’optique française.