Nan dézordre -1

Dans le désordre -1

La circulation
C’est un mélange de taxis moto (parfois à cinq dessus), de tap-tap (genre de taxi collectif qui fait mal au cul), de voitures (de la plus pourrie aux plus gros 4x4, mais surtout des gros 4x4), de camions (qui font un bruit hallucinant) et quelques bus. Le tout sur des routes souvent en pente jonchées de trous ou autres obstacles. Vous mélangez tout cela avec un code de la route presque inexistant (c’est à dire que c’est le plus gros qui passe) et des embouteillages monstrueux.

On m’a filé le numéro d’Isophe, un chauffeur de taxi moto fiable que j’appel pour me déplacer. Fun, plus rapide et moins cher que la voiture c’est un mode de déplacement que certaines ambassades ou certaines ONG interdisent à leur ressortissants. Cela tombe bien, ce n’est pas mon cas.

Bref, chaque trajet peut s’avérer être une expédition !

Le marché
Il faut savoir qu’ici il y a principalement 2 moyens de faire des courses, dans les supermarchés (très couteux) ou dans les marchés locaux.

Dans les supermarchés on trouve presque tous les produits : gruyère râpé, Danette à la vanille, Kelloggs, … Et quelques produits locaux : tomates, bananes, œufs, … Ces établissements sont quasi-réservés à la bourgeoise locale ou aux expats, la note à la caisse est sévère.

Hier, une amie me propose de visiter le marché Salomon, au poil.
On appelle Isophe, on monte à trois sur la moto (c’est normal ici) et c’est parti.

Arrivé sur place, c’est l’heure de la sieste. Des femmes dorment sur leurs étals de fruits et légumes, c’est plutôt calme d’après Elisa, mon guide, connaisseuse du coin. On se balade au milieu des micros ruelles, on se fait proposer régulièrement quelques babioles. On nous appelle parfois “blanc blanc” comme si nous n’avions pas vu qu’on était les seuls ici. Les odeurs sont fortes, le poisson séché et la viande dorée au soleil y participent grandement. Bref, 20 minutes plus tard et après des rapides achats nous voilà repartis avec notre chauffeur.

Nous faisons un arrêt dans une coopérative d’artisanat dont l’atmosphère est bien reposante après le brouhaha du marché.

Décos de Noël, pelle balayette, cacao, cannelle, gingembre, anis étoilé.

Kabab, mwen prale wé ou pita !

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.