No Man’s Sky : est-il si nul que ça ?

Annoncé fin 2013, No Man’s Sky n’a cessé de faire monter la hype chez les joueurs. Un jeu au concept alléchant, consistant en une infinité de planètes et de systèmes à visiter grâce au procédural, couplé à du combat multijoueur, tout ceci agrémenté d’une jolie touche graphique.

Oui mais voilà, à sa sortie le 12 août dernier, le jeu officiellement présenté n’est pas vraiment celui que les joueurs ont pu recevoir. En effet, contrairement aux vidéos de trailers montrés par Hello Games, développeur du jeu, ou nous pouvons y voir de grands dinosaures, de la flore dense et colorée et une faune en général très présente, nous y trouvons à contrario beaucoup de planètes vides que ce soit en faune ou en flore, un multijoueur inexistant, une optimisation PC discutable et des graphismes grandement revus à la baisse.

Mais comme je le disais plus haut, il y a une infinités de planètes, il se peut juste que nous ne soyons pas tombés sur une bonne planète pour l’instant, même si ce fait ne remettra pas en cause le downgrade graphique (qui peut être plus ou moins corrigé grâce à de nombreux mods cela dit).

De plus, nous avons appris récemment que les demandes de remboursements pour No Man’s Sky sont tout simplement énormes. De ce fait, une question viens à l’esprit de toutes les personnes ne possédants pas (encore ?) le jeu : est-il si nul que ça ? Voici mon avis.

Non. Tout simplement. Certes décevant par rapport à ce qui a été annoncé au départ (surtout pour le multijoueur), mais il réponds aux attentes que j’avais pour ce jeu : de la pure exploration. Si votre but en achetant ce jeu est de visiter des planètes, rencontrer des animaux étranges, crafter pour améliorer votre vaisseau/combinaison/arme, vous pouvez foncer. Par contre, si vous voulez du combat fréquent, sur la terre ferme ou dans l’espace, même s’il y en a un peu, vous risqueriez d’être déçus.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.