PULSAR : plus un laboratoire qu’une compétition

© Adrien M & Claire B : Pixel

Et si la technologie était davantage qu’un outil pour faire mieux ce que les artistes font déjà ?

Et si la fulgurante avancée technologique n’avait pas seulement fait muter l’outil dans la main de l’artiste mais aussi la main elle-même et plus encore la pensée qui l’anime ?

Et si le numérique dessinait de nouveaux horizons pour la création ?

PULSAR est davantage qu’un prix. Ce qui s’y joue va bien au-delà de la seule récompense aux vainqueurs.

PULSAR propose de raconter collectivement les futurs possibles de la création artistique, et peut-être même de chercher ce que pourrait être son futur souhaitable.

© Arthur Zerktouni : Composition #7

PULSAR invite les créateurs de tout poil à venir se frotter aux nouvelles manières de créer. Celles qui émergent de nos pratiques digitalisées et qui font la part belle à la collaboration. Celles qui empruntent au design industriel leur phase de prototypage rapide permis par la fabrication numérique. Celles enfin qui font émerger des œuvres dans des lieux qui tiennent plus du laboratoire ou du Fablab que de l’atelier.

Dans les ateliers TechShop Leroy-Merlin outillés des machines les plus incroyables, via des masterclass animées par des artistes de renom et des capsules technologiques grâce auxquelles l’avenir de des techniques de création n’aura plus de secret pour personne, PULSAR sera du 2 au 5 octobre, à STATION F, un vrai laboratoire d’expérimentation, le creuset de l’art de demain.

PULSAR propose aux artistes non pas de penser la place de l’artiste au XXIème siècle mais bien de la faire.

PULSAR est un prix ? Assurément ! Au sens que la compétition tire de son étymologie, celle de « chercher avec ».

Plus d’informations sur www.pulsar.paris et sur Facebook.