Le vif du sujet: première semaine à Bali

Non non je ne fais pas que me poser des questions existentielles. Enfin si, mais en plus, je fais des trucs. Plein de trucs!

Le plan, puisque comme je l’ai dit c’est qu’il n’y a pas de plan, c’était de commencer par l’Indonésie. En 3 semaines. Normal.

Bali me faisait rêver. Tout les gens qui y sont allés m’ont vendus cette île. J’avoue Julia Roberts dans « mange prie aime » aussi. Je sais. J’assume. Plutôt moyennement, en fait, mais si j’ai l’air détaché ça marche non?

Puis la naïveté c’est beau! (Si si!)

Ça me semblait parfait pour démarrer mon trip, et les saisons ayant déterminé l’ordre des pays ça tombait juste bien! J’avais hâte de découvrir! J’ai été déçue par ma première destination comme je l’ai déjà mentionné. J’ai mis entre temps le cap vers Ubud, et là le charme balinais m’a emportée. Des plats typiques délicieusement piquant en passant par l’ambiance dans les rues, la multitude d’activités qui s’offrent à nous il y a de quoi ne pas s’ennuyer pendant des semaines entières!

A peine arrivée dimanche j’ai été absorbée par cet endroit accueillant même si très touristique! J’ai pas résisté à aller voir les danses balinaises dans lesquelles la position des yeux fait partie intégrante de la chorégraphie (les costumes sont d’une beauté incroyable!), ai admiré les peintures au musée Neka, ai suivi un chemin au milieu de la végétation luxuriante pour rejoindre les rizières en terrasse, ai mangé des plats délicieusement épicés… Et cette nuit je vais assister au levé de soleil depuis le Mont Batur après 2h d’ascension de nuit dans les roches volcaniques! J’ai jamais été du matin mais là ça ne compte pas! :)

Ce coin de paradis est l’endroit idéal pour sentir l’ambiance locale. Les rues au trottoirs étroits jonchés de petits carrés contenants les offrandes aux divinités, la végétation, les odeurs d’encens et de nourriture, la chaleur apaisée par une brise au couché du soleil, la lumière, les couleurs vives et éclatantes, les décors chargés des temples aux échoppes en passant par les maisons, les énormes papillons et les magnifiques libellules…

Je n’ai croisé que des gens accueillant et souriant, même si en tant que touriste nous sommes fortement sollicité, ce n’est jamais déplaisant ou agressif. Je trouve qu’ils font vraiment confiance, j’ai l’impression que ca fonctionne vraiment à l’honnêteté, du moins je l’ai perçu comme ça. Toutes les personnes avec qui j’ai parlé étaient ouvertes et disponibles pour répondre à mes questions, même si la barrière de la langue n’est pas propice aux grandes considérations philosophiques (qui sait à force j’y arriverai peut être avec peu de mots!)

C’est vraiment un endroit surprenant. Je comprends pourquoi tant de gens l’aiment , il ne manque pas d’arguments!

J’ai décidé de laisser ici la fin de la bande annonce balinaise pour mettre le cap sur Java. C’est en cours d’organisation, en attendant je profite encore de ces ondes, avec en bruit de fond les grenouilles du jardin de ma guest house qui font leur concert à la tombée de la nuit!

i