On vous présente le modèle économique de Bycome

Depuis le début de la semaine, nous vous dévoilons les coulisses de notre nouveau média : Bycome. Vision, valeurs, lancement… tous les thèmes sont abordés. Mais il est impensable de ne pas en aborder un autre, essentiel à nos yeux : le modèle économique.

Avant d’en parler, il est important d’évoquer notre contenu. Que ce soit pour les masterclass, les conférences, les tables-rondes, les articles, les vidéos : nous sommes attachés à vous proposer de la qualité. Loin de nous l’idée de s’enfermer dans un bureau pour pondre à la chaîne des conseils sur des sujets que nous ne maîtrisons pas. Nous aimons prendre notre temps, interroger les bonnes personnes, proposer le bon format. Faire que nos contenus vous soient les plus utiles, les plus pratiques, les plus agréables à lire, voir et écouter.

Cette qualité a un coût. Organiser des événements, réaliser des vidéos, les monter, développer notre chaîne YouTube, chercher à répondre à vos attentes. Cela demande du temps et de l’argent. Nous ne nous faisons aucune illusion : sans modèle économique, Bycome ne pourra pas se développer comme nous le souhaitons.

C’est pourquoi, pendant ces mois de préparation du projet, nous avons abordé le sujet. Comment voyons-nous ce projet ? Comment le faire perdurer ? Comment atteindre un développement suffisant pour pouvoir se doter de locaux, d’une équipe à plein temps et des équipements nécessaires ?

Bycome mélangera le gratuit et le payant.

La première réponse à ces interrogations a été vite tranchée : Bycome mélangera le gratuit et le payant. Pourquoi ? Car nous voulons à tout prix vous proposer un contenu de qualité. Cet objectif a un prix. Les contenus payants financeront les autres, proposés gratuitement. Ces derniers réussiront dans un cercle vertueux à vous convaincre de la pertinence et de la valeur de nos contenus.

Il est possible que vous doutiez de la réussite d’une telle approche. Vous n’avez aucun souci à vous faire sur ce point. Nous avons déjà testé ce modèle. Avec Regards d’Etudiants, certains événements étaient proposés à 5 euros. Un prix qui comprend l’entrée à l’événement, la possibilité d’interagir directement avec le ou les intervenants, ainsi que des boissons et/ou un cocktail. Un prix qui garantit la qualité et l’indépendance de notre démarche. Le succès a été au rendez-vous, nous confortant dans notre volonté de pérenniser notre projet en proposant des contenus qualitatifs.

Ce modèle, nous allons l’appliquer à l’ensemble de notre contenu. Les vidéos de nos masterclass, qui durent une heure et demie, seront pour certaines disponibles pour quelques euros sur notre chaîne Youtube. Nous sommes persuadés que cela fonctionnera. Vous êtes prêts à payer ce prix si la qualité est au rendez-vous. Ces vidéos sont remplies de conseils sur votre futur métier, d’anecdotes, de témoignages d’un professionnel expérimenté qui saura répondre à vos questions, à vos interrogations.

Dans les prochaines semaines ou les prochains mois, de la publicité fera également son apparition sur notre site. Mais pas n’importe laquelle : de la publicité qui est susceptible de vous intéresser directement. Notre seul critère lorsque nous choisirons un annonceur pour financer un contenu sera de savoir s’il est susceptible de vous apporter quelque chose de plus par rapport à ce que vous êtes en train de lire, regarder, ou écouter. Grâce à cette démarche, nous sommes convaincus qu’une publicité peut représenter une valeur ajoutée. Sans que, bien entendu, celle-ci n’influe sur la moindre ligne de notre contenu. Cette indépendance éditoriale, nous y tenons, et vous pouvez nous faire confiance pour la garder. Lorsqu’une publicité sera présente sur notre site, cela sera clairement indiqué. Nous refusons de réaliser des contenus sponsorisés. Et nous sommes prêts à répondre à toutes les questions que vous vous posez à ce sujet.

Bycome se financera avec des événements payants, des contenus payants sur le web, et de la publicité. Tout cela dans l’objectif de vous satisfaire. Des conseils pertinents, des intervenants expérimentés et disponibles, un environnement et un espace idéal pour aider des étudiants motivés à devenir des jeunes professionnels accomplis.

Malgré toutes ces convictions, nous sommes un jeune média. Et nous souhaitons garder son esprit. Nous allons nous adapter à vos réactions. Si une de nos pratiques ne fonctionne pas du tout, nous la ferons évoluer. Si nous sentons une demande particulière de votre part, nous y répondrons. Notre modèle économique est finalement comme notre média : jeune et évolutif.

Lundi, 18h, notre site sera en ligne.

En attendant, retrouvez-nous sur Facebook, YouTube, Twitter et Snapchat.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.