Je demande à MACRON : un projet pour les mères celib’ et les femmes seules, et les hommes dans cette situation !

Je demande à MACRON un projet spécifique, légitime, pour les mères celib’, les femmes seules et les hommes dans cette situation :

Parce qu’elles sont de plus en plus nombreuses et que notre société a changé,

Parce qu’elles sont légitimes et que leurs légitimités ne sont pas écoutées,

Parce qu’elles sont la vigueur et le pilier d’une nouvelle génération, qu’elles élèvent en monument, lorsque l’homme n’assume pas sa charge,

Parce qu’elles sont des familles à revenu unique,

Parce qu’elles partagent tout ce qu’elles ont,

Parce que les pensions alimentaires ne sont pour la plupart non versées,

Parce que ce sont elles que viennent voir les administrations, et non les irresponsables coupables,

Parce qu’elles ont dès le départ le métier de mère , de chef d’orchestre de leur famille bien souvent 24 heures sur 24,

Parce qu’elles n’ont parfois aucune famille pour faire garder leur enfant, et que cette prestation représente un salaire qu’elles ne peuvent assumer avec leur propre salaire,

Parce qu’elles n’ont jamais droit à l’erreur,

Parce que l’école, le collège et le lycée ne prévoient pas des gardes jusqu’à 21 heures et que le travail ne commence pas à 9 heures et ne se termine pas à 17 heures,

Parce que professionnellement cela représente un obstacle, un chantage, une discrimination, voire un handicap pour un employeur,

Parce qu’il existe des inégalités sociales lorsq’elles n’ont qu’un seul enfant au niveau des prestations

Parce qu’elle sont encore sous le joug d’une vielle société qui renie le choix ou l’émancipation et les étiquette en catégories impropres à la fréquentation,

Parce qu’elles organisent leur vie pour l’intérêt supérieur de leurs enfants,

Parce que les quotas prennent en charge les montants des apl comme revenus et non le reste à vivre,

parce qu’elles sont les seules référents de la scolarité de leur enfant,

Parce qu’aucun tarif de spectacle de voyage , de culture n’est calculé pour ces publics,

Parce qu’elles n’ont pas d’accès privilégiés aux activités extra scolaires pour leurs enfants,

Parce qu’aucun poste ou fonction n’est priorité dans les administrations pour ces publics qui possèdent néanmoins un handicap d’horaires, de présences, de sécurité,

Parce qu’elles peuvent devenir des proies faciles, parce qu’on peut facilement leur faire enlever leurs enfants sans qu’elles puissent s’en défendre, parce qu’elles n’ont comme recours qu’elles-mêmes,

Parce que c’est à elles qu’on propose des mariages blancs,

Parce qu’elles doivent se blinder affectivement pour ne pas tomber dans des pièges notamment celui de l’article 371 qui permet à tout homme intégrant leur vie de prendre la main sur leur vie, leur appartement et leurs enfants,

Parce que la loi n’avantage pas la femme seule,

Parce qu’elles ne connaissent aucun repos, du fait de leur disponibilité

Parce qu’elles ne peuvent pas payer les grandes écoles, qu’aucune place n’est réservée pour ces publics, et que cela limite l’accès de l’excellence à cette population,

Parce qu’elles ne peuvent vêtir ni offrir à leurs enfants l’équivalent de tous avec un seul budget,

Parce que si elles travaillent avec un salaire légèrement au dessus du smic, elles doivent prendre une double mutuelle santé qui plombent leur budget,et ne bénéficient pas de la CMU et de la sécurité des soins pour leur enfant,

Parce qu’elles n’ont pas toutes les réponses à toutes les questions de leurs enfants et qu’il n’existe pas des lieux de développement personnel pour ces enfants bien souvent sans père, Parce que le père est la dimension sociale et la confiance et qu’elles ne peuvent être qu’une mère, même si elles sont fortes, habiles et intelligentes aux réponses à fournir,

Parce qu’elles ne sont jamais les “ invitées” d’une famille dite normale du fait des vieux conservatismes, et qu’elles sont dans une extraction sociale qui fabrique un schéma générationnel et reconductible

Parce que l’alimentaire et les loisirs ont le même coût pour elles que pour une famille de cadres supérieurs,et que l’égalité alimentaire n’existe pas,

Ceci est légitime!

Je demande un projet spécifique,urgent, construit, intelligent, pour ces femmes et ces enfants, ainsi que pour ces hommes qui sont dans la même situation.

Je demande la révision de cet article de loi 371 également, qui nuit à ces femmes ou ces hommes pour qu’elles ou qu’ils puissent envisager de reconstruire leur vie, en toute sécurité vis a vis de leur situation

je demande que la défense de la femme ne soit plus conclue sur des bases féministes mais sur des fondations de réalités féminines exactes.

Je demande à MACRON d’écouter ces femmes du courage, ces femmes nombreuses et silencieuses, travailleuses et exemplaires qui réparent dans l’ombre ce que les hommes n’ont eu valeur et gloire d’assumer.

je demande que ces femmes soient dans nos gouvernements.

Reine ADIDA