Nutrition : 5 (bonnes) raisons d’adopter un régime (plus) protéiné

Pour évacuer toute ambigüité avant de passer à la suite : il n’y a pas de recette miracle pour perdre du poids, il faut consommer moins de calories qu’on en dépense, et c’est tout.

Si vous consommez 5000 calories de blanc de poulet par jour, vous allez prendre du poids (mais vous avez une sacré endurance, chapeau !). Si vous consommez 500 calories par jour, vous allez mincir (mais vous allez avoir faim) même s’il s’agit de 500 calories de chocolat en poudre.

Tous les régimes exploitent ce principe simple : jeûne intermittent, régime pamplemousse, cure detox, alimentation paléo, mono-diète, régime dissocié… Tous ces protocoles codifient des principes qui vous permettent d’absorber moins de calories chaque jour et donc de perdre du poids. D’ailleurs, autant le dire également : la Méthode FAST & SHAKE ne fait pas exception à la règle.

Dès lors, pourquoi adopter un régime riche en protéines plutôt qu’un régime riche en glucides ? Eh bien, pour au moins 5 raisons !

Raison n°1 : maintenir (ou augmenter) la masse musculaire.

Si vous perdez du poids sans modifier votre composition corporelle (c’est-à-dire votre pourcentage de masse grasse), vous allez simplement ressembler à vous-même, mais en modèle réduit. Si cela vous convient, tant mieux ! Mais il y a fort à parier que vous souhaitez un corps plus mince plutôt qu’un corps plus petit…

Afin de perdre du poids sans perdre de muscle, il est important de maintenir un apport de protéines élevé, pour la simple raison que les muscles sont composés d’eau et de protéines, pas de sucre et d’acides gras. Avec le programme d’entraînement adéquat, il est même possible de construire plus de masse musculaire tout en éliminant sa graisse, ce qui donne un résultat… sexy !

Et si vous voulez une raison supplémentaire de préserver vos muscles, sachez tout simplement que ces derniers brulent de l’énergie même au repos, ce qui vous permet de manger plus sans prendre de poids… Plutôt pratique, non ?

Raison n°2 : augmenter la sensation de satiété.

En stabilisant votre taux de sucre sanguin et votre activité métabolique, un régime alimentaire riche en protéines favorise un sentiment de satiété plus rapide et plus durable (à apport alimentaire égal). Pour vous en convaincre, il suffit d’imaginer un repas contenant environ 500 calories : serez-vous plus rassasié en avalant une tablette de chocolat ou deux steaks hachés avec des haricots verts ?

Vous l’avez deviné, la sensation de satiété sera plus rapide et plus longue avec la seconde option qu’avec la première, ce qui vous donnera plus d’énergie et moins de tracas, tout en vous évitant de grignoter deux ou trois heures plus tard. Après tout, même si le but est bien de perdre du poids, qui aime avoir faim tout le temps ?

Raison n°3 : favoriser la production de glucagon.

Le glucagon est une hormone qui neutralise les effets de l’insuline dans le tissu adipeux. Pour faire simple, l’insuline est l’hormone du stockage tandis que le glucagon est l’hormone du déstockage. L’insuline empêche donc le corps de brûler ses réserves tandis que le glucagon est la voie rapide vers la combustion des graisses. Or là où un apport régulier de glucides maintient un taux d’insuline élevé dans le corps, un apport régulier de protéines (au détriment des glucides) favorise la production du glucagon.

De fait, plusieurs études ont montré que le simple remplacement des glucides par des protéines (sans modifier l’apport calorique) permet d’augmenter la perte de graisse. Autrement dit, si vous augmentez votre apport en protéines tout en diminuant simultanément votre consommation de glucides, vous n’avez même pas à manger moins pour brûler plus de graisse !

Raison n°4 : réduire le taux de cholestérol.

Si être mince, c’est bien, être mince et en bonne santé, c’est mieux ! Et il est désormais prouvé qu’une augmentation de l’apport en protéines avec une diminution simultanée de la consommation de glucides conduit à une réduction du cholestérol LDL (le « mauvais » cholestérol) et des triglycérides sanguins tout en permettant une augmentation du cholestérol HDL (le « bon » cholestérol).

Vous savez sans doute que le taux de cholestérol sanguin représente l’un des principaux facteurs de risque cardiovasculaire et que le rapport entre le LDL et le HDL doit être optimisé, ce qui plaide une fois de plus en faveur d’un régime riche en protéines plutôt qu’un régime riche en glucides.

A noter que de nouvelles études viennent confirmer que le jeûne intermittent réduit le risque cardiaque et améliore la santé en général : réduction du poids corporel et de la concentration sanguine de triglycérides, amélioration des niveaux de cholestérol, etc.

Raison n°5 : stimuler le système immunitaire.

Chaque cellule corporelle est composée de différents types de protéines, y compris les cellules du système immunitaire et les anticorps qui vous permettent de combattre les maladies. Or les régimes alimentaires déficients en protéines peuvent conduire à l’épuisement des cellules immunitaires et à l’incapacité de l’organisme à fabriquer des anticorps. Un régime riche en protéines, lui, produit l’effet inverse !

Outre ces cinq raisons « scientifiques » qui justifient un apport alimentaire riche en protéines, d’autres avantages moins mesurables sont souvent rapportés par celles et ceux qui franchissent le pas : une augmentation significative de la clarté mentale et de la vigilance, une énergie plus stable tout au long de la journée, une diminution des allergies, une meilleure récupération après l’effort, une amélioration de l’humeur et du sommeil en général…

Si cela ne suffit pas à vous convaincre, vous n’avez plus qu’à essayer pour vérifier par vous-même en essayant la Méthode FAST & SHAKE !