La gauche veut défendre la “souveraineté numérique” de la France… mais est-ce bien réaliste ?

[LE NUMERIQUE EN CAMPAGNE] Comme chaque semaine, le think Tank renaissance Numérique se plonge dans les programmes des candidats à la présidentielle. Aujourd’hui zoom sur ce que proposent les candidats à la primaire de gauche sur la “souveraineté numérique”.

Si tous candidats à la Primaire de la gauche intègrent le numérique dans leur programme comme vecteur de nombreuses transformations économique, sociale, culturelle et sociétale, force est de constater que leur programme sur le sujet se concentre sur un point particulier : préserver la “souveraineté numérique”. Mesure qui se traduit généralement en deux points, selon eux : tacler les multinationales du numérique et soumettre l’économie collaborative à plus de normes.

En faisant fi bien souvent des réglementations et discussions en cours à Bruxelles, et sans analyser l’impact de telles propositions pour les acteurs français du numérique, ils pointent du doigt, chacun avec ses nuances, l’optimisation fiscale des acteurs du numérique d’une part, et la protection sociale des travailleurs indépendants, d’autre part, des géants du numérique.

Que valent de telles propositions ? Sont-elles ou non réalistes dans le cadre français et de l’Union européenne ?

LA SUITE SUR L’USINE DIGITALE !

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.