#transformation #numérique et #innovation

Bientôt, toute notre économie sera numérique. Sur plus de 7 milliards d’êtres humains, 2,5 milliards de personnes sont connectées à Internet et 1,8 milliard d’entre eux utilisent des réseaux. Tous les secteurs de l’économie seront dominés par des entreprises ressemblant à Facebook ou Amazon fondées par des entrepreneurs visionnaires. Cette transition rebat les cartes, glorifie ses nouveaux cracks du web, et transforme sans répit de nombreuses filières, du taxi à la grande distribution, de l’éducation à l’automobile.

“Transformation !”

Pour profiter de cette promesse de croissance, les entreprises souhaitant se transformer doivent se projeter sur plusieurs axes :

  • profiter des levier des technologies numériques
  • créer un lien privilégié avec ses utilisateurs
  • se positionner sur de nouvelles approches d’innovation
  • se focaliser sur la croissance, même si cela amène à diversifier les activités
  • s’allier avec les startups

Cette remise en cause peut amener à la disparition de pans entiers du business existants. Cette disruption passe par l’innovation combinant de façon différente les composantes de l’activité de l’entreprise.

“Innovation !”

Pour se lancer, et selon Clayton Christensen, il existe 3 façons d’innover pour une entreprise :

L’innovation de rupture qui consiste à transformer des produits complexes et coûteux, qui ne sont accessibles qu’à une minorité de consommateurs aisés, en des produits de masse, plus simples, moins chers et accessibles à tous. Les innovations de rupture sont créatrices d’emplois car elles requièrent plus de main-d’œuvre pour fabriquer, distribuer et vendre les produits ainsi que pour assurer les services associés. Les investissements dans des innovations de rupture augmentent les capacités de production.
L’innovation de renouvellement qui permet de remplacer des produits anciens ou obsolètes par des modèles plus récents. Les innovations de renouvellement sont un jeu à somme nulle. Elles remplacent l’existant et sont peu créatrices d’emplois.
L’innovation d’optimisation réduit les coûts de production et de distribution de produits et services existants. Ces innovations ont presque toujours pour effet de détruire de l’emploi, puisqu’elles aboutissent à une hausse de la productivité.

“Encore plus vite !”

Mais aujourd’hui, cette transformation numérique s’accélère et se renouvelle constamment. Face à de nouveaux acteurs “digital natives”, adeptes de nouveaux modèles économiques performants, de lean start-up, ou adoptant le computational thinking et le User experience design, ces entreprises doivent vite se positionner pour ne pas perdre une part importante de leur marché. Seule une connaissance experte de la transformation numérique et de ses mécanismes permettront aux leaders d’aujourd’hui de survivre et de devenir peut être les géants de demain. C’est une véritable transformation génétique des entreprises qui doit être mise en oeuvre.

Pour aller plus loin

from http://blog.thefamily.co/post/104598495163/les-barbares-ont-ecrit-un-livre

Je vous recommande l’étude de TheFamily : LA TRANSITION NUMÉRIQUE AU COEUR DE LA STRATÉGIE D’ENTREPRISE.

Cette étude vous permettra de comprendre les clefs pour positionner la transition numérique au coeur de la stratégie des entreprises.

TÉLÉCHARGEZ L’ÉTUDE

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.