TFE : chercher les problèmes

Depuis quelques temps déjà j’ai une idée précise de ce que sera mon projet TFE : un jeu qui exploite les possibilités offertes par le WebSocket qui pour le moment ne sert que très rarement à autre chose que du chat en temps réel.

Seulement voilà, faire un jeu n’est pas une fin en soi (ni un TFE d’ailleurs). Il me faut trouver une problématique de base, qui guide chaque décision et pousse mon projet chaque fois plus loin que ce que j’ai imaginé au départ.


Problématique 1 : Comment exploiter autrement la technologie naissante qu’est WebSocket ?

Deux directions principales sont envisageables : la communication et le divertissement.

Côté communication, on tombe rapidement sur du chat en temps réel. Un tableau interactif, communautaire, etc ne serait qu’une plus value. Côté divertissement, on trouve surtout du jeu. Mais au final, qu’est-ce qui pourrait justifier un jeu plutôt qu’un autre ? Dans ce cas, le jeu en question n’a pas d’importance, puisqu’on sait qu’en réaliser un est possible. De plus, WebSocket n’est pas une problématique mais un outil qui pourrait en résoudre une. Mieux vaut chercher ailleurs.


Problématique 2 : Est-il possible actuellement de créer un jeu web de qualité équivalente à ce qui est fait sur les supports conventionnels et à moindre coût ?

Lors de mon stage, on m’a dit que le web était l’avenir du jeu vidéo, grâce à l’évolution des composants et leur abordabilité croissante, l’optimisation des moteurs et d’autres facteurs moins importants. Il pourrait être intéressant de tester cette hypothèse et constater de la possibilité de ce fait aujourd’hui.

Mais pour ça, il faudrait développer bien plus loin mon projet de base, qui passerait de simple mini-jeu à un jeu complet. Bien que la complexité de cette piste ne m’effraie pas, je pense retomber rapidement sur le même problème rencontré dans le point précédent : ça reviendrait à créer un jeu vide de sens, juste pour l’accomplissement. Je tiens quelque chose mais il va encore falloir creuser un peu.


J’entre ici dans une partie assez complexe. Face aux montées en puissance des politiques d’extrême droite, il est important de réagir. Un des problèmes que je rencontre le plus souvent est qu’une bonne partie des personnes (en particulier des jeunes adultes) ne s’exprime pas ouvertement. On peut ajouter à ça le fait que peu de personnes de ce type ne joignent des groupes plus grands pour ajouter leur poids à la “résistance anti-extrémiste” (un nom très romancé mais qui résume l’idée en trois mots).

Problématique 3 : Comment pousser ou influencer les jeunes adultes à s’exprimer ouvertement et en groupe pour contrer la montée extrémiste ?

Ca semble très idéaliste comme problématique, voire utopique, mais c’est dans l’air du temps. Personnellement j’ai même du mal à croire que la situation s’arrange d’ici peu. Mais on ne sait jamais, et puis je n’ai pas le profil d’un révolutionnaire.

On peut explorer plusieurs hypothèses :

Une data-visualisation à caractère très percutant, histoire de secouer mon public-cible

Très moyen, et manque d’ambition. Et puis, soyons honnêtes, les dataviz sur les sujets sérieux n’intéressent pas les jeunes.

Une histoire interactive dont la fin montrerait ce qui pourrait advenir du monde (de façon délibérément exagérée) si mon public ne réagit pas.

Pourquoi pas, mais ça demanderait des compétences sur le côté design graphique/illustration que je n’ai pas. Et à moins d’un coup de chance je ne suis pas le scénariste de l’année, ça m’étonnerait beaucoup que j’arrive à créer une histoire suffisamment captivante pour qu’elle suffise à elle seule à transmettre mon message efficacement.

Un jeu à la storyline percutante et au gameplay qui favorise la coopération

Vous voyez où je voulais en venir hein ? Un jeu serait un support idéal pour mon public-cible de jeunes adultes, en particulier s’il est accessible à tous, sans besoin de matériel spécifique (PC puissant, console next gen…), et gratuit.

Côté histoire, on peut envisager un truc dramatique du genre futur dans 5 ans après l’investiture Trump. Pour ce qui est du gameplay, il faut mettre l’accent sur la coopération. C’est là qu’interviendrait potentiellement WebSocket (mais ça reste une piste, il y en aura peut-être d’autres), qui permettrait d’utiliser les smartphones comme contrôleurs de jeu, ce qui est utile quand on sait que tout le monde ou presque en a un.


J’ai fait à peu près le tour de ce que j’avais en tête. Je crois bien tenir quelque chose d’intéressant, et j’espère que ça se confirmera dans les semaines à venir. A suivre…

Like what you read? Give Robin Devouge a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.