Appel des 800 : 30 000 signataires pour sortir la jungle de Calais de l’indignité

800 cinéastes, écrivains, philosophes, chercheurs et intellectuels ont adressé au gouvernement un appel pour dénoncer les conditions de vie des migrants et des réfugiés de la jungle de Calais.

Ils sont désormais 6000 à vivre dans cette jungle, alors qu’ils n’étaient que 3000 il y a encore quelques semaines. Une situation insoutenable pour les 800 qui ont signé l’appel. Ils dénoncent : “un maigre repas par jour, un accès quasi impossible à une douche ou à des toilettes, une épidémie de gale dévastatrice, des blessures douloureuses, des abcès dentaires non soignés. Et les viols des femmes. Les enfants laissés à eux-mêmes dans les détritus. Les violences policières presque routinières. Les ratonnades organisées par des militants d’extrême-droite.”

Pour la préfète Fabienne Buccio, le doublement des migrants et des réfugiés dans la jungle de Calais s’explique par “la difficulté de passer en Grande-Bretagne.” Sans autre solution, ils “se sédentarisent.”

Dans leur appel, les 800 en appellent donc au gouvernement pour régler la situation qui ne peut pas laisser seuls les associations gérer la situation. Bernard Cazeneuve, Ministre de l’intérieur, est allé sur place le lendemain de l’appel pour annoncer notamment que la capacité d’accueil du centre d’hébergement des personnes vulnérables (femmes et enfants) serait portée de 100 à 200 places d’ici la fin de l’année. Une mesure dérisoire si l’on considère l’urgence de la situation. Surtout avec l’hiver qui arrive.

Les cinéastes qui ont signé la pétition ont annoncé leur désir d’aller chaque semaine dans la jungle pour filmer la situation et montrer au monde entier les conditions dans lesquelles les migrants et les réfugiés vivent.

Pour prendre connaissance de l’appel des 800 et signer la pétition : https://www.change.org/p/au-gouvernement-fran%C3%A7ais-appel-de-calais

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.