La marche sur la mer

“ Si je communique à mes hommes l’amour de la marche sur la mer, et que chacun d’eux soit ainsi en pente à cause d’un poids dans le cœur, alors tu les verras bientôt se diversifier selon leurs mille qualités particulières. Celui-là tissera des toiles, l’autre dans la forêt par l’éclair de sa hache couchera l’arbre. L’autre, encore, forgera des clous, et il en sera quelque part qui observeront les étoiles afin d’apprendre à gouverner. Et tous cependant ne seront qu’un.

Ce désordre vous tourmente car il vous semble que si les hommes se soumettaient aux mêmes gestes et tiraient dans le même sens ils y gagneraient en puissance. Mais je réponds : la clef de voûte, s’il est question de l’homme, ne réside point dans les traces visibles. Il faut s’élever pour la découvrir. Car cette communauté des hommes, ce nœud du tronc qui pousse des branches diverses, cette unité que je désire atteindre, il faut, quand tu te perds dans l’observation des équipes qui tirent autrement leurs cordages, t’éloigner un peu pour la découvrir. Et tu ne verras plus que le navire en marche sur la mer.

Celui-là se trompe qui crée un ordre de surface, ne sachant dominer d’assez haut pour découvrir le navire et, en place d’un ordre véritable, fonde une discipline de gendarmes où chacun tire dans le même sens et allonge le même pas. Car si chacun de tes sujets ressemble à l’autre tu n’as point atteint l’unité, et la perfection de ta démarche serait, de ces mille sujets, de les massacrer tous sauf un seul.

Créer le navire, ce n’est point le prévoir en détail. Car si je bâtis les plans du navire, à moi tout seul, dans sa diversité, je ne saisirai rien qui vaille la peine. Tout se modifiera en venant au jour et d’autres que moi peuvent s’employer à ces inventions. Je n’ai point à connaître chaque clou du navire. Mais je dois apporter aux hommes la pente vers la mer.

Créer le navire ce n’est point tisser les toiles, forger les clous, lire les astres, mais bien donner le goût de la mer qui est un, et à la lumière duquel il n’est plus rien qui soit contradictoire mais communauté dans l’amour. ”

Extrait: Citadelle (1948), Antoine de Saint-Exupéry (posth.)

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.