Ça commence tôt, tout jeune déjà quand on renversait un verre ou un objet… « mais fais un peu attention bon sang ! », puis à l’école… « fais donc attention à la retenue » ou encore « je viens de dire quoi ? Cesse de rêver » et ça continue toute la vie « si tu avais fait un peu plus attention à ceci ou à cela aussi ! ». Une injonction en somme…

Je ne sais pas pour vous, mais moi, j’en ai marre de faire attention… Attention à respecter mes engagements, attention à l’éducation de mes enfants, attention à ne rien oublier, ni mes clés, ni mes papiers, ni mes rendez-vous, ni le lait sur le feu, ni l’arrosage des plantes ou les croquettes du chien. …


La pandémie que nous connaissons actuellement impacte de façon majeure les sociétés mondiales qui sont confrontées à des défis massifs atteignant toutes les sphères, publiques, économiques ou privées. Dans cette sphère privée justement, des études de plus en plus nombreuses relèvent qu’outre le bien-être physique c’est aussi le bien-être psychologique qui est affecté (Duan & Zhu, 2020 ; Liu et al, 2020 ; Brooks et al. 2020), on parle même d’atteintes traumatiques. En effet, de nombreux articles parus dans le The Lancet au sujet de l’impact psychologique du confinement rapportent des symptômes de « stress aigu » ou de
« stress post-traumatique », y compris pour les enfants (Wang et al. 2020). …


Le temps, tel que nous le concevons, est une invention humaine pour relativiser un espace si gigantesque que notre esprit ne peut le conceptualiser dans sa globalité. Au cours de l’Histoire, nous avons inventé de nombreux outils qui nous permettent de le découper et le mesurer pour mieux l’appréhender : une clepsydre égyptienne (horloge à eau), un cadran solaire, un calendrier, un sablier, une montre, une horloge… Des outils bien objectifs au regard de nos compétences psychiques qui elles le mesurent et l’éprouvent de manière bien plus subjective.

Il est effectivement nécessaire de comprendre qu’en dehors d’un calendrier, ce qui nous permet de considérer l’immensité comme le néant du temps ou encore son insuffisance ou son trop d’abondance, ce sont trois concepts reliés, la conscience, la mémoire et l’attention. Prendre la mesure du temps c’est activer mémoire et conscience pour faire un peu plus attention au temps… Le temps pour soi, le temps pour les autres, le temps pour le travail et les…


Bon nombre d’entre nous n’avons pas vécu la guerre, alors on pourrait croire que les Ardennes, la Normandie, les alertes à la bombe et tout le bazar c’était de la rigolade ! L’occupation ? Une partie de plaisir comparé à ce que nous traversons. Le chemin des dames de 14–18 ? Un trek ! Eh oui ! Nous sommes en guerre aussi, enfin il paraît, notre chef d’état nous l’a répété 7 fois en 10 minutes, ça doit donc être vrai, une guerre virale, comme dans les films catastrophes. On n’y croyait pas, mais souvenons-nous, on l’a déjà vécu…

La grippe espagnole, 40 millions de morts quand même, la grippe asiatique, et hop, 4 millions de morts, ou encore la grippe de Hong-Kong, 2 millions de morts, mais on a eu mieux, le VIH, 40 millions de morts en tout dont 1 bon million rien que pour l’année dernière, si, si, mais principalement en Afrique. Pensez-vous que ça nous ferait réfléchir tout ça ? Ben non, on oublie et pourtant, l’urgence est bien là. Faut dire que le modèle de croissance est bien ancré dans nos petites têtes. …

About

Stéphanie de Chalvron

Docteur en Psychologie Cognitive

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store