Notre expérience, à travers notamment l’organisation de la Data Literacy Conference, nous a montré que la compréhension des données reste une compétence encore mal répandue dans les organisations. Souvent, nous entendons que les données sont arides, froides ou ennuyeuses, que “ce n’est pas pour moi” ou que c’est “trop technique”. …


Situé sur la période 2016–2020, le troisième Plan national de Santé au Travail (PST 3) fixe pour objectif de faire évoluer la politique de prévention vers l’anticipation des risques professionnels plutôt que de s’en tenir à une vision exclusivement réparatrice. …


Durant l’été, Frédéric Charles, directeur Stratégie & Innovation chez SUEZ Smart Solutions, lançait sur Twitter une polémique sur la définition de l’open data qui a abouti sur un billet sur son blog sur ZDNet. Ce billet demande, rien de moins, que de redéfinir les principes de l’open data. Il nous paraît essentiel d’y répondre et de clarifier un point : ouvrir et partager des données sont deux choses différentes.

Plutôt que de redéfinir et consolider les principes de l’open data, ce qui a déjà été fait dans un processus transparent et inclusif lors de la rédaction de la charte internationale de l’open data, il nous faut plutôt nous accorder sur les termes. Ouvrir, ce n’est pas juste partager des données, c’est les ouvrir au plus grand nombre. Partager des données, ce n’est pas nécessairement les fermer aux usages extérieurs.


Nos enfants mangent au moins deux fois trop de viande dans les cantines scolaires mais ce constat cache une situation très hétérogène selon les villes. Certaines ont fait des efforts notables, d’autres continuent à servir viande et poisson tous les jours. …


Plus de 400 jeux de données ouvertes à explorer

Parcourir les données du recensement : frama.link/recensement_communes_explore

Télécharger les données du recensement (format Open Document, licence CC-BY-SA 4.0) : frama.link/recensement_communes_ods

TLDR; le recensement des données ouvertes par les municipalités vous permet de connaitre quelle commune a ouvert quel jeu de données sur un échantillon de 16 villes en France. Il n’est pas exhaustif mais il permet d’ores et déjà de découvrir plus de 400 jeux de données ouverts et ouvrables. Ce travail d’exploration révèle les difficultés des réutilisateurs quant à la découvrabilité et à la qualité des données ouvertes. Des données manquent ? Avec DODOdata, nous pouvons vous aider à les ouvrir !

Le recensement consiste à rapprocher les jeux de données similaires ouverts par les villes. Concrètement, nous avons inspecté la documentation et le contenu des données puis rapproché les jeux de données entre eux à partir de leur similarité. Ce travail n’a pas vocation à l’exhaustivité, son ambition initiale était de disposer d’un panorama des jeux de données ouverts par les municipalités afin de connaitre les données pouvant faire l’objet d’une demande d’ouvertures de données (DODO) dans le cadre du projet DODOdata. Aussi, le recensement peut être vu comme un outil d’évaluation de la “communicabilité” d’une donnée : le fait qu’une ville donnée a ouvert un jeu de données similaires prouve qu’il est possible légalement d’ouvrir ces données dans une autre collectivité. Enfin, le recensement a été pensé comme un outil de pilotage d’une politique d’open data : il permet de guider les chef-fe-s de projet d’open data vers de nouveaux jeux de données à ouvrir. …


For the last two days, I (@samgoeta) was in London for a very stimulating workshop on open data standards hosted by our friends from the Open Data Services Coop. In this blog post, I wanted to share some of my notes of the projects we discussed and some of our reflections on open data standards. The workshop being part of a project with the ODI, its conclusions will be shared to the community. I write this post in French because these projects and their development process got little attention in the French-speaking open data community.

Dans le monde de l’ouverture des données publiques, les standards de données fleurissent dans tous les domaines, le plus connu étant le GTFS (General Transit Feed Specifications) développé au départ par Google et devenu aujourd’hui la norme de facto dans les domaines des transports. Tim Davies, chercheur sur l’open data et co-fondateur de la coopérative Open Data Services, les a présentés au début de la rencontre comme des outils de collaboration massive essentiels pour que les données ouvertes sont utiles et utilisées — notre obsession chez Datactivist. Les promesses de la standardisation des données sont énormes : en produisant des données interopérables, les producteurs de données s’assurent que leurs données peuvent être agrégées dans des bases plus larges où elles seront facilement découvertes par les usagers. La standardisation permet aussi de bénéficier d’une multitude d’outils prêts à l’emploi pour les données respectant les spécifications. Pour les usagers, la standardisation facilite la réutilisation du fait du travail de documentation des données et des possibilités de croisement permis par l’interopérabilité des données. …


Lors de la journée « open data à l’université » organisée le 29 mars 2017 à l’université Paris-Nanterre, Datactivist a animé un atelier pour aider les universités à mieux identifier les données qui pourraient être ouvertes. En effet, même si les universités constituent des producteurs de données importants, peu d’entre elles ont encore ouvert des données en France au niveau local et national. Or, comme les autres administrations, les universités sont désormais soumises à un principe « d’Open Data par défaut » imposé par la loi pour une République numérique adoptée en octobre 2016.

Open Data Census : rechercher les données ouvrables et les cas d’usage à partir du site de…

About

Samuel Goëta

Co-founder @datactivi_st, researcher on #opendata, member @okfnfr @savoirscom1

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store