Ma thèse d’investissement

Casser les frontières nationales, rapprocher les hommes et les cultures!

Inspiré par certains investisseurs et quelques lectures passionnantes, j’ai décidé de publier ce que j’estime être ma thèse d’investissement.

Nous avons tous des ressources à investir : du temps, de l’argent, de l’attention, des efforts, etc. A l’aube de mes 30 ans, je commence à avoir assez de recul sur la meilleure façon d’investir les miennes. J’ai décidé de le partager dans ce billet.

Le monde est découpé en zones géographiques. Des frontières territoriales sont érigées face aux individus et aux entreprises, qui limitent l’accès, la création et l’investissement pour plusieurs biens et services essentiels au quotidien. Plusieurs filières souffrent de ces frontières :

  • le transport de personnes et de marchandises : D’une part, les modalités d’accès à certains territoires sont encore trop assujettis à des paradigmes du passé. Le numérique a ainsi une grande marge de progression dans les douanes et les services de Visa. D’autre part, le transport des personnes n’est qu’au début d’une transformation de fond qui rendra tous les déplacements harmonisés, faciles, confortables et peu onéreux.
  • le contenu et les médias : est-il encore normal d’installer un VPN pour voir une série américaine (ou autre)? je pense que non.
  • le transfert d’argent : trop de zones d’ombre dans le monde où le transfert d’argent est soit impossible, soit trop cher. Il est temps de désenclaver ces régions.
  • les télécommunications : le PSTN est une formidable technologie pour les communications téléphoniques (bien mieux que la VoIP). Mais cette technologie est encore “frontiérisée” par les opérateurs historiques avec des frais d’appels à l’étranger exorbitants! #basta
  • l’infrastructure informatique & l’énergie numérique : certains pays dans le monde (l’Afrique en particulier) n’ont toujours pas accès à la puissance du Cloud par simple blocages monétaires ou manque de connectivité. Il est temps d’abattre ces dernières forteresses qui résistent au numérique.
  • La santé : Les médicaments et les soins sont encore distribués à des prix différents selon les régions où on se trouve. Des zones dites “rurales” ne disposent même pas d’accès rapide à un médecin généraliste, au temps de la télé-médecine! Il est temps que cette injustice cesse.
  • etc

L’une des particularités de ces filières est qu’elles sont souvent protégés par des réglementations nationales d’un autre âge, ou par des situations de monopole ou d’oligopole — publics et privés — qui protègent les frontières (et les rentes qu’elles drainent pour certains). Cette situation va radicalement changer avec l’avènement du numérique.

Dans un monde connecté, fait de réseaux de personnes de mieux en mieux équipées, les frontières territoriales tendent à devenir obsolètes, et les répercussions économiques sur plusieurs filières commencent déjà à s’en faire ressentir :

  • le transport de marchandises est maintenant assuré par les particuliers, pour les particuliers (Peer to Peer) : via par exemple, Jwebi.
  • Les personnes peuvent intégrer le marché du travail de n’importe quelle nation, en quelques clics, via par exemple, Odesk ou Elance.
  • Bien qu’insuffisants, les VPN ont le mérite de faire tomber les barrières de Copyright qui découpent le monde en zones de droits d’auteurs (http://bits.blogs.nytimes.com/2015/02/08/in-ways-legal-and-illegal-vpn-technology-is-erasing-international-borders/?_r=0).
  • Le transfert d’argent se fait en peer to peer pour éviter les frais exorbitants appliqués par les banques : par exemple, via TransferWise.
  • Les communications téléphoniques internationales sont attaquées par la VoIP (Skype, Viber, Whatsapp, etc).

L’économie collaborative fait partie de ce large mouvement qui peu à peu fait tomber les frontières territoriales. La baisse radicale des coûts de transaction, permise par l’économie numérique, provoque un affaiblissement relatif des organisations par rapport aux individus nouant directement des liens transactionnels entre eux. Le numérique dote les individus de terminaux et objets connectés auparavant réservés aux entreprises et aux nations. Il permet aussi de sécuriser des transactions entre parties ne se connaissant pas, grâce à l’authentification et la géolocalisation des parties, la gestion de la réputation, l’installation de la confiance et la traçabilité des échanges. Tous ces éléments nouveaux font que les individus se rapprochent plus rapidement. Ils n’accordent, dés lors, que peu d’importance aux frontières géographiques, qui sont de moins en moins utiles pour leur quotidien.

En plus de faciliter la construction d’empires économiques mondiaux aux entrepreneurs ambitieux, cette tendance de fond rend la planète plus accueillante pour les citoyens du monde comme moi. Quelque soit le pays dans lequel je me trouve, j’ai de plus en plus d’outils et de services pour rester à proximité de mes proches, travailler et servir mes clients sans me soucier d’où ils sont, avoir accès à mon argent et mes ressources, et profiter des opportunités de ce monde.

Contrairement à ce qu’on peut voir dans les journaux télévisés anxiogènes, nous sommes à une époque où toutes les diasporas peuvent s’épanouir dans un monde globalisé, sans se couper de leurs racines. Nous vivons une époque incroyable où l’ouverture au monde devient la norme et non l’exception. L’universalité de l’humanité n’a jamais été aussi forte, sans pour autant renier la singularité de chaque culture.

C’est en ce monde, auquel je crois, que je souhaite investir. Un monde de plus en plus ouvert et accueillant, offrant les outils nécessaires aux individus et aux organisations pour rendre les frontières nationales et régionales obsolètes!

Quand j’étais petit, mon père m’a dit : « Regarde bien les drapeaux, les douanes, les militaires, car tout ça va disparaître et tu pourras raconter à tes enfants que tu l’as vu. »

Cette prophétie est peut être encore un peu trop ambitieuse (le cosmopolitisme absolu et le remplacement des états nations par un gouvernement mondial n’est peut être pas pour ma génération, notamment parce que le temps politique n’est pas adapté à la vitesse des changement liés à cette révolution numérique). J’ai conscience que cette thèse n’est absolument pas nouvelle. Plusieurs théoriciens et économistes se sont affrontés sur l’avenir des états-nations face à la mondialisation. Mais je suis convaincu d’une chose : dans le futur, l’humanité vivra dans un monde où les frontières nationales seront moins importantes que les liens entre les hommes. C’est dans ce futur que je veux vivre. C’est dans ce futur que je choisis d’investir.

Contactez-moi s’y vous y croyez aussi!

— — — — — — — — — — — — — — — — —

Voici quelques projets/entreprises qui rentrent complètement dans ma thèse d’investissement:

  • Capitain Train: Une pépite française qui propose aux voyageurs européens de les aiguiller à travers les différentes compagnies ferroviaires européennes, pour optimiser leur trajet et le prix du billet. Quoi de mieux pour faire de l’Europe une vraie union.. ferroviaire ☺#boundriesBreaker
  • Jwebi: Superbe projet qui mise sur le développement du transport peer to peer de marchandises. Si ça marche, c’est un formidable pont pour les diasporas qui souhaitent envoyer des biens à leurs familles au pays #boundriesBreaker
  • Afrostream: Belle entreprise qui propose du contenu Afro en illimité à partir de 6,99€/mois. rapprocher le contenu Afro de son public, partout dans le monde: #boundriesBreaker
  • Transferwise : permet de faire des transfert d’argent, en peer to peer, trés simplement. Le meilleur moyen de faire du monde une union monétaire, en attendant que le blockchain envoie les banques dans les livres d’histoire #boundriesBreaker
  • Odesk & Elance : plateforme de freelancers qui permet de pénétrer n’importe quel marché du travail, depuis son accès internet, et sans Visa! ☺#boundriesBreaker
  • Afrimarket : Régler, à partir de pays en Europe où vous vous trouvez, les dépenses en médicaments, denrées alimentaires, scolarité de vos proches en Afrique #boundriesBreaker
  • TechMeAbroad : Trouvez le job de votre rêve, dans le pays de votre rêve! #boundriesBreaker
  • VisaEase : votre assistant personnel pour visa et formalités administratives d’entrée au territoire #boundriesBreaker

N’hésitez pas à enrichir cette liste avec tout projet ou toute entreprise qui rentre dans ma thèse!

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Sami Slim’s story.