9 mois chez WEDO Studios

What we do at WEDO ?

Voici maintenant 9 mois que j’ai rejoint WEDO Studios en tant que Directeur de Clientèle.

Et, depuis 9 mois, répondre à la question “Ton nouveau boulot ça consiste en quoi ?” s’est avéré être un exercice étonnamment compliqué, sauf à botter en touche avec des réponses types “du conseil en innovation”, “du design de service”, du “consulting” voire même “du digital” (oui, j’ai osé.).

En fait, mon travail ce n’est souvent rien de tout ça, et si ça y ressemble parfois, c’est par overlap. Pour comprendre ce qu’on fait vraiment et pourquoi ça me passionne, il faut revenir brièvement sur mon parcours.

Biberonné aux sciences humaines, j’ai toujours été sensible aux démarches de co-construction, parce qu’elles sont génératrices d’idées et de créativité.

Tous les projets dans lesquels je me suis impliqué s’appuyaient sur le postulat simple que l’échange et la co-construction étaient créateurs de valeurs.

Collateral Creations portait des projets co-pilotés par des experts de secteurs et d’univers différents (sociologues et photographes, vidéastes et ethnologues…) pour produire des contenus hybrides et tenter d’en diffuser les savoirs.

Avant cela, l’initiative Paroles Partagées mettait autour de la table éducation populaire et Ministère de la Culture pour trouver ensemble les moyens de libérer la parole citoyenne et de co-construire.

Des projets et missions passionnants, mais au travers desquels il m’est aussi apparu que si la co-construction est souvent créatrice, elle n’est pas, en elle-même, porteuse d’innovation.

J’avais en effet à plusieurs reprises constaté la limite de ces démarches lorsqu’il s’agissait de basculer de l’idée vers sa mise en oeuvre, ou lorsqu’il était question d’implémenter la solution élaborée.

L’innovation n’est pas l’idée mais le processus qui inscrit l’idée dans le réel.

Et en se remémorant ce distingo schumpéterien, on comprend combien il peut être frustrant de ne pas pouvoir éprouver une idée en la frottant au réel, spécifiquement quand on est convaincu par sa pertinence.

Fort de mes expériences et de ces constats, il m’apparaissait que la pierre d’achoppement de l’innovation se situait moins dans les moyens de générer l’idée nouvelle que dans la manière de la porter et de la mettre en oeuvre.

Ce qui m’a séduit quand j’ai rejoint les équipes de Clarisse, c’est que le projet WEDO repose sur l’identification préalable de cette difficulté : WEDO Studios valorise moins une somme de savoir-faire qu’une démarche itérative permanente qui permet d’apporter et d’implémenter l’innovation chez ses clients en partant du réel.

Le réel est une construction sociale. Comprendre les besoins d’un individu implique de voir “sa” réalité.

“Partir du réel” n’est pas une formule : l’ensemble de nos projets prennent appui sur une phase immersive préliminaire.

Par exemple, trois jours après mon arrivée chez WEDO, j’arpentais avec deux designers et un chef de projet l’un des sites d’un groupe industriel français pour comprendre les besoins, logiques d’action et cadres de représentation de ses techniciens de maintenance.

Pour paraphraser P. Berger et T. Luckmann, si la réalité est une construction sociale, comprendre et déterminer la direction dans laquelle porter l’innovation suppose de prendre l’expérience de l’utilisateur comme point de départ et de se donner les moyens de voir avec ses yeux.

D’expérience, et par formation, j’ai toujours pensé que le meilleur moyen de le faire restait l’observation participante telle qu’appliquée par la deuxième école de Chicago. WEDO Studios pousse l’exigence de l’ensemble de ses terrain en ce sens, en y ajoutant une logique de co-construction.

Nous considérons que tout le monde doit pouvoir aller sur le terrain (designer, sociologue, ethnologue, chargé de projet) pour trois raisons :

  1. Croiser les regards. Chaque observateur est unique et personne ne voit la même chose lors des immersions.
  2. Faire porter la voix de l’utilisateur auprès de nos clients par l’ensemble de l’équipe projet.
  3. Entrevoir les aspirations de l’utilisateur par empathie et avoir ainsi une meilleure acuité dans les innovations prescrites et dans les moyens de les implémenter.
Apprendre à apprendre…et à mettre en oeuvre!

Toute l’équipe doit savoir switcher d’un mindset à l’autre pour découvrir, comparer, tester idées et méthodes puis veiller à leur pleine exécution.

Le coeur de notre activité, c’est donc d’être des porteurs d’innovation chez nos clients (grands comptes, ETI/PME, startups, pouvoirs publics, collectivités territoriales ou associations).

Plus précisément, c’est d’aider les entreprises à innover, à s’adapter aux bouleversements qui traversent nos sociétés et à détecter les signaux faibles qui les impacteront demain.

Ce que notre métier a de passionnant, c’est que pour y parvenir, nous nous plaçons nous-mêmes dans une quête de l’innovation permanente, par la transposition de concepts issus des sciences humaines, au détour de nos observations, ou dans le cadre de sessions ou d’événements dédiés.

Abattre les idoles, interroger les certitudes et sortir de sa zone de confort.

Cette démarche de DOers nous amène aussi à abattre les idoles, à voir les limites de certaines méthodes qu’on utilise pour les repenser, les compléter ou les abandonner.

Par exemple, lorsque WEDO a été fondé il y a 5 ans (déjà!), on avait conclu que le glissement de focale permis par le design thinking permettait de répondre efficacement aux nouveaux enjeux qui se posaient alors aux entreprises.

Puis on a élargi cette focale, pour penser en termes de design de service, c’est à dire importer l’exigence des sciences humaines ainsi que la nécessité d’une implémentation efficace dans l’ensemble de la démarche d’innovation.

Aujourd’hui nous dépassons ce stade et voyons déjà se dessiner le design de service de demain.

Les signaux faibles que nous détectons au fil de nos immersions nous permettent d’anticiper les besoins de demain.

Et puisque toute la pensée du design de service repose sur des postulats théoriques hérités d’une tradition philosophique anglo-saxonne, on a pensé qu’en challengeant ces postulats nous serions à même de conceptualiser cette nouvelle approche.

Pour produire et implémenter les services de demain, toujours plus pertinents et porteurs de sens.

Voilà, en bref (le plus bref possible !), ce qu’on fait chez WEDO Studios.


But wait, there’s more !

On grandit, donc on recrute : si tu es Lead Designer et que tu as envie de rejoindre une jeune équipe qui en veut, pour travailler sur des problématiques variées et passionnantes, envoie CV+LM à hello@wedostudios.fr :)

Don’t be shy, meet the team ! :)