4 : La technologie Blockchain pour les non techniciens curieux

Créer un compte bitcoin par la pratique

Nous avons vu dans les trois précédents article comment avoir une idée correcte du fonctionnement d’une chaine de blocs. Il y aurait bien plus de choses a dire, techniquement, mais la n’est pas le sujet de ces articles.

Pour les plus curieux, c’est généralement a notre niveau de connaissance actuel que commence les nombreux articles et vidéos que vous trouverez facilement sur le web. A vous les forks et autre Segwig -:)

Avant de parler de l’ensemble des chaines de blocs et autre crypto monnaies publiées sur le net, j’ai trouvé important , pour bien intégrer ces trois premiers articles, de mettre en pratique nos connaissances. Nous pourrons ensuite plus facilement parler du reste de ce nouveau monde qui grandit a vue d’oeil, chaque jour.

Un peu de pratique

Allez Hop, nous allons créer un compte en Bitcoin. C’est simple, non ?

Simple? Ok, pas si vite! Le principe est super simple : Pour avoir des bitcoins, il vous faudra juste utiliser un portefeuille électronique.

C’est un logiciel qui permettra de se connecter au réseau afin de pouvoir gérer ses bitcoins.

Seulement voila, il en existe plusieurs car toute la technologie de Bitcoin est dite “open source”, a savoir que les sources du code informatique sont publiques et publiés. Cela permet a n’importe quel développeur de créer un logiciel afin de remplir une ou plusieurs fonctions bien précises du réseau. Il existe donc plusieurs portefeuilles, de plusieurs types, plus ou moins complexes et assurants des fonctionnalités variées. Tous assurent cependant les memes fonctions basiques d’un portefeuille , a savoir :

  • Combien je possède de bitcoins
  • Envoyer une somme a une adresse
  • Recevoir une somme depuis une adresse ( Demander de l’argent pour le coup).

Le petit nom pour les bitcoins lorsqu’on en utilise est : btc . On commence à voir aussi des mbtc ( milli bitcoins) car un bitcoin valant bientôt 4000 euros, on se perd un peu dans les virgules. Par exemple : 0.005 btc valent 5 mbtc.

Sécurité , sécurité

Les différences dans les portefeuilles se trouvent surtout liées a la sécurité voulue: Si vous avez 0.0001 btc ou 100 btc, vous ne vous inquièterez pas de leur sécurité de la meme manière !

La sécurité justement est a taille variable concernant l’accès à votre clé privée: à la base, il suffit d’une clé privée associée a un numéro de compte et c’est tout ce qui est nécessaire. Contrairement a un compte en banque, nous n’avons pas besoin de données personnelles, pas de justificatif de domicile de moins de 3 jours, de passeport, du nom des parents, des tantes et des voisins.

La clé privée , qui est donc la donnée importante, doit être conservée et connue de vous uniquement. Quiconque possède la clé possède l’argent, sans controverse possible.

Partant de cela, des solutions ont été trouvées pour sécuriser les clés privées. Cela va petits ordinateurs de la taille d’une clé ( clé hardware ) dans lesquels on va mémoriser les données et qui seront toujours hors ligne, jusqu’à l’impression sur papier des clés afin de les placer dans un coffre en banque, physiquement.

Dans notre cas, nous allons faire simplement attention à conserver notre clé dans un endroit sûr chez nous.

Pour l’utilisation courante sur un mobile par exemple, la clé sera stockée localement avec un chiffrement et un mot de passe que vous choisirez.Dans le cas du vol du portable, nul ne pourra la déchiffrer sans le mot de passe.

Un autre problème pour beaucoup de nos concitoyens est l’utilisation de l’anglais. Même si certain “wallets” sont traduit en Français, le site , le téléchargement, l’installation et les premiers pas se font bien souvent en anglais.

Un portefeuille étape par étape

Cette fois c’est parti. Rendons nous par exemple sur Electrum, un portefeuille bien connu qui peut fonctionner sur Linux, windows, mac et mobiles.

Entrez : electrum.org

Choisir: “Download” et télécharger une version correspondante a votre système.

Une fois installé et lancé, un portefeuille par défaut est sélectionné. C’est très bien. Notez que l’on peut créer autant de portefeuilles que l’on veut!

Plusieurs options sont proposées ici. Nous prendrons la premiere. Les autres concernent le niveau de sécurité du portefeuille. On peut par exemple avoir besoin de plusieurs personnes qui signent pour pouvoir dépenser de l’argent !

Seed: Graine. Il s’agit d’un message de 12 mots exactement qui correspondent a la création de la clé privée. Comme elle est compliqué a retenir ( voir impossible), ces 12 mots permettent de créer la meme clé a nouveau. Cela veut dire : gardez ces 12 mots précieusement, ou apprenez les.

Notez que l’on a l’option d’utiliser un “device” qui est un de ces petits ordinateurs de forme de clés dédiés. Nous sommes donc toujours dans une gestion complexe , mais libre, de niveau de sécurité.

Voila pour ce nouveau compte, la graine! Facile a copier, imprimer, apprendre par coeur.

Encore une sécurité! Il vous faudra copier et coller votre graine quelque part. Il vous faudra la re-écrire ici a la main ( le coller ne fonctionne pas). Tout cela pour être certain que vous l’ayez bien copié !

On ne plaisante pas avec la sécu chez Bitcoin!

Nous voici enfin dans le portefeuille. Il est a nous et personne au monde ne peut y accéder sauf vous.

Ajouter des bitcoins

Bon, je sors ma carte de crédit ? j’achètes des bitcoins ?

Non. Pas encore! J’ai fait exprès de choisir un portefeuille simple, qui n’a pas de possibilité d’acheter directement depuis le logiciel.

Tout ceci pour vous faire découvrir les systèmes et sites d’échanges. La connection entre le monde des crypto-monnaies et le monde des monnaies que l’on connait ( fiduciaires, Euro, Dollar..) passe par des échangeurs!

Ce sont des sites, conduits par des sociétés réparties un peu partout dans le monde, qui proposent d’acheter et de vendre des crypto-monnaies contre des monnaies fiduciaires a un taux donné. Chez un échangeur, nous sommes un peu a la frontière des deux mondes et pour la partie “Euro” par exemple, il faudra créer un compte , donner des informations plus personnelles et indiquer un IBAN ou utiliser une carte de paiement, dépendant d’un achat ou d’une vente. Ces sites sont en général non régulés et il est préférable de choisir les plus connus. Par exemple, kraken en europe.

Je ne vais pas détailler ici cette partie car l’article deviendrait trop long, mais le processus est assez standard: une fois le compte créé, nous pouvons acheter des bitcoins au taux du jour et indiquer le compte de destination, tout simplement.

Que faire avec mes bitcoins??

Ca y est, j’ai un peu de bitcoins dans mon portefeuille! Que faire maintenant ? Ou puis-je m’en servir ?

Beaucoup de personnes les gardent et ne dépensent rien du tout car ils considère le Bitcoin comme l’or. Il est vrai que la ressemblance est frappante: valeur au porteur, très sécurisée, très solide et un cours qui ne fait qu’augmenter. Mais si on veut le dépenser, voici par exemple un site qui liste tous les commerces acceptant cette monnaie en France.

Conclusion

Je ne peux que vous inciter a vous lancer. Bien sur, il n’est pas nécessaire de transformer toutes vos économies en Bitcoin, mais le fait d’en posséder et d’utiliser réellement une crypto-monnaie devrait vous faire entrer a petits pas dans ce monde nouveau, qui n’est pas près de disparaitre a mon humble avis.

Dans le prochain article, nous commencerons a regarder les différents projets existants dans le monde aujourd’hui , basés sur cette technologie. Cela nous amènera de nouveaux concepts a découvrir comme les smart contracts, les ICO, les tokens, bref, encore beaucoup de choses a découvrir.

Nous poursuivons le lapin blanc et nous sommes loin de voir le fond du terrier pour l’instant.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.