L’inbound marketing ne consiste pas à produire du contenu "vitrine"

Lorsque nous parlons d’inbound marketing, il n’est pas rare que certains résument la méthodologie à la “simple” production de contenu sur leur site. Souvent trop centrées sur elles-mêmes, beaucoup d'entreprises utilisent leur site pour diffuser un contenu uniquement commercial ou ressemblant à une sorte de gazette interne à laquelle très peu de personnes sont susceptibles de prêter attention.


1- Or vous avez une relation à construire puis un cycle d’achat à développer.

Si la création de contenu réside au cœur de la méthodologie d’inbound marketing, il faut rappeler qu’avant tout il s’agit de mettre en place une réelle stratégie de communication en 4 étapes dont l’objectif est de développer votre chiffre d’affaires.

  • Attirer des visiteurs
  • Convertir vos visiteurs en prospects
  • Transformer vos prospects en clients
  • Ériger vos clients au rang d’ambassadeurs

Votre production de contenu a comme but d’établir une relation à la fois enrichissante, interactive et dynamique avec une cible prédéfinie, composée globalement de vos suspects, prospects et clients que l’on nomme les personas.

2- Votre contenu doit être pensé comme un composant “tactique” de votre stratégie.

Si la production de votre contenu n’est pas stratégiquement réfléchie en amont, focalisée sur les besoins de vos personas, aucun intérêt ne lui sera porté. Si sa diffusion n’est pas structurée afin de favoriser l’interaction (appel à l'action) vous n’obtiendrez alors aucune prise de contact. Enfin, si votre ligne éditoriale n’est pas reconnue comme pertinente et experte dans le cadre d’une relation BtoB ou valorisante et divertissante dans un lien BtoC, alors vous ne parviendrez pas à générer d’engagement. Par conséquent le cycle de communication s’en trouvera rompu, brisant ainsi le cercle vertueux produit par l’inbound marketing.

3- Ne tombez pas dans le piège du “contenu vitrine”.

Souvenez-vous dans les années 2000, tout le monde voulait son site ! Cela représentait une sorte de martingale, un eldorado facile à conquérir. Dans l’esprit, créer son site suffisait pour acquérir du jour au lendemain une visibilité accrue, se forger une notoriété. Malheureusement, c’était sans compter sur le rythme effréné avec lequel la profusion de création de sites s’est installée.
Rien ne demeure plus anonyme qu’un site fraîchement mis en ligne (cela est encore plus vrai aujourd’hui avec plus d’un milliard de sites) et le manque de contenu amoindrit davantage l’opportunité d’être trouvé sur internet. Ainsi sont nés les “sites vitrines”.

Aujourd’hui c’est sur la production de contenu que tout le monde se rue mais souvent avec la même myopie qui accompagnait les premiers détenteurs de site en 2000. Nous observons effectivement sur de nombreux sites internet, la présence de contenu distillé sous forme de flux dans une rubrique nommée “actualités” ou sous forme de vidéos sommairement mises en ligne sur une chaîne “Youtube” (pas de description, aucun appel à l’action …). Ce contenu est souvent créé et proposé de manière générique par des prestataires qui le produisent massivement à l’identique auprès d’un grand nombre de clients évoluant sur des secteurs d’activités identiques ou connexes. C’est en ces termes que j’entends identifier et nommer le “contenu vitrine”.

Quel résultat pour vous ? Un effet néfaste si toutefois vous pensiez mener une stratégie d’inbound marketing. En effet, ce contenu d’une part sera sanctionné par l'algorithme de Google qu’il aura traduit comme étant du “duplicate content” mais en plus le fait de trouver le même contenu dilué sur divers sites n’a que très peu de chance d’attirer spécifiquement une audience sur le votre.

4- Oubliez toute idée de produire du contenu trop générique et commercial.

L’inbound marketing est redoutable si votre attention est pleinement portée sur les besoins de vos clients qui sont en premier lieu des individus.

Gardez à l’esprit qu’en B2B, Ils cherchent à résoudre des problématiques rencontrées où il convient d’asseoir votre légitimité avec un contenu utile et expert.
En B2C, ils recherchent un sens à consommer tel ou tel produit/service. Ici votre contenu sera plus volontiers supporté par des formats facilitant le déclenchement d’émotions, (comme la vidéo), l’idée est de créer et entretenir un sentiment d’appartenance à une marque. Dans les deux cas, Il s’agit d’engager en étant attractif !

Je vous remercie d’avoir pris le temps de lire mon article. J’accueille avec plaisir tout commentaire et échange sur le sujet.