6 e-mails transactionnels dont les e-commerçants devraient s’inspirer

Térence Delahaye , Co-fondateur chez Shipup

Les e-mails transactionnels ont longtemps été considérés comme un mal nécessaire. A l’heure où les newsletters sont de plus en plus filtrées par les boîtes mails et tombent dans les limbes des e-mails promotionnels, l’e-mail transactionnel représente une opportunité extraordinaire pour les marques de communiquer et d’engager leurs clients. Ces 6 e-mails sont des exemples à suivre et illustrent certaines best practices à mettre en place tout de suite si ce n’est pas déjà fait.

BarkBox où quand l’e-mail transactionnel devient le meilleur ami de l’homme

Cet e-mail est très effectif car:

  • Barkshop joue sur la corde de l’affect qui est essentielle pour comprendre la relation propriétaire / chien.
  • De façon hiérarchique l’e-mail adresse les priorités marketing de la marque (1) Inviter le propriétaire à se réabonner (2) Rassurer et informer le propriétaire afin de démontrer la qualité de service chez Barkshop (3) Renvoyer les clients sur le site pour un rachat (4) Suivre la marque sur les réseaux sociaux.

Où commencer pour faire un e-mail aussi efficace ?

  • Vous poser la question : quelle est la raison essentielle pour laquelle un client vient sur votre site ? Pour trouver cette raison, l’exercice des 5 pourquoi peut être un bon exercice. Utiliser la réponse comme ligne créative de l’e-mail.
  • Hiérarchiser ses priorités marketing
  • Changer régulièrement vos e-mails pour tester quels messages fonctionnent le mieux.

Barkbox : on n’est pas des chiens

Cet e-mail est efficace car:

  • L’e-mail transactionnel est ici encore un support pour mettre en avant l’esprit de la marque. Ce qui est important n’est pas tant l’information mais le petit sourire en coin que l’e-mail est capable de générer auprès du lecteur et qui va se dire, “ils sont sympa, je les aime bien”.
  • Encore une fois ils jouent sur l’affect. Cet e-mail transactionnel est un support qui sert à la construction de l’image de marque.
  • L’unique call-to-action de l’e-mail est d’ailleurs de s’inscrire à leur newsletter pour engager encore plus le client. On n’invite pas le client à racheter mais à découvrir la marque. La différence avec l’e-mail précédent est le timing.

Que retenir ?

  • Quelles émotions je veux communiquer à mes clients ? Et comment véhiculer cette émotion en même temps que l’information des e-mails transactionnels ?

Des e-mails bien aiguisés avec le One Dollar Shave Club

Cet e-mail est efficace car:

  • Un e-mail qui encore une fois va directement au point. Un design épuré en tout point similaire au site. Cet e-mail plante le décor de ce que va être l’expérience One Dollar Shave Club. Il est extrêmement rassurant car on se dit “ leur affaire est bien ficelée”
  • On retrouve un lien vers leur offre de parrainage. Les meilleurs clients sont ceux qui viennent après avoir été recommandés. Rien de nouveau… mais rien de mieux qu’un e-mail transactionnel de confirmation de commande pour mettre en avant une offre de parrainage sans paraître intrusif.
  • On notera que le lien de parrainage est unique pour permettre de tracker les performances de la campagne et remonter l’information dans le CRM au bon endroit.

Que retenir:

  • Une marque c’est le souci du détail

Ce deuxième e-mail de One Dollar Shave Club suit la même logique: un design épuré pour un produit épuré. Effet waouh assuré !

Warby Parker ou un e-mail bien mis au point

Cet e-mail est efficace car:

  • La sobriété. Il y a très peu d’informations et pas vraiment moyen de se perdre. En un coup d’oeil on comprend à quoi correspond chaque partie de l’e-mail.
  • Les produits sont mis en avant comme s’ils avaient été achetés en magasin. Cet effet rend l’expérience d’achat en ligne rassurante car proche de l’expérience d’achat en boutique.
  • Tout au long de l’e-mail on répète que l’expérience a été personnalisée pour le client. La répétition du mot “you”(4) et “your”(4) est impressionnante par rapport au nombre de mots (125). Impliquer le client permet de créer une complicité et participe donc à la construction d’une image de marque.

Conclusion

les e-mails transactionnels sont un super média pour communiquer une émotion. Leur nécessité ne les rend pas intrusifs et l’enrobage de ces e-mails a un fort effet sur l’expérience du client. Il faut capitaliser dessus pour:

  • Créer une expérience de marque unique
  • Susciter les émotions qui vous permettent de créer une complicité avec la marque et jouer avec.
  • Tester vos stratégies marketing, en utilisant vos clients existants comme levier pour en acquérir de nouveaux.

Pour aller plus loin : faites comme nous, allez voir ce que fait la concurrence avec des services comme mailchart, ou reallygoodemails.

Vous avez aimé ?

N’hésitez pas à appuyer sur le bouton “recommander” et à nous suivre sur twitter :)

Térence Delahaye,

Co-fondateur et COO, chez Shipup. J‘aide nos e-commerçants à transformer la livraison en un nouvel outil marketing.