Offre de stage qui n’en a pas l’air mais qui en est quand même une

Bien que siroter fasse partie de nos occupations fétiches, on ne vit pas que d’amour et d’eau fraîche. C’est que, vois-tu, créer une ASBL pour faire ralentir le monde tout en ralentissant soi-même, ça donne parfois l’impression que tu manges des biscuits toute la journée au coin du feu. Ce qu’on ne manque pas de faire, bien sûr. 
Mais en fait, en mangeant des biscuits au coin du feu, il est conjointement possible de brainstormer sur l’avenir de l’activité, de concevoir de nouveaux jeux, d’envoyer des devis et des factures, de chercher des bons plans récup’, de passer des coups de fil de prospection (mais quand tu as fini ton biscuit), de refaire le site web, de designer un dossier de presse ou de gérer la page Facebook. Et en fait, c’est bien plus cool de faire ça pépère autour d’une table de salle-à-manger avec comme fond musical les Cowboys Fringants que sous un néon clignotant dans le silence mortel d’un bureau individuel. Puis quand on veut voir autre chose que notre rez-de-chaussée, on passe la journée dans l’un de nos points de chute que sont le Coworking Namur et le OFFBar de Mont-Saint-Guibert.

Il y a aussi des jours qui sont plus manuels. Alors on les passe dans notre grange. Ces jours-là, il faut ranger l’atelier, réparer des jeux, en construire d’autres. En livrer certains ou réceptionner un retour de location.

Il y a aussi des journées d’animation, où on prépare une sélection de jeux sur mesure, on charge la camionnette et on part en ribote toute le journée pour aller animer tel ou tel événement. Parfois même ça tombe le weekend. Mais comme on s’amuse bien, on n’a pas trop l’impression de travailler.

Animation jeux lors des Solidarités 2018

Comme tous ces jours s’enchaînent, on perd même la notion de semaine de 5 jours. Finalement, le lundi c’est cool, le petit reprend la crèche et on peut bosser tranquillou. Oui, parce que si tu ne le sais pas, le Siroteur, c’est aussi un couple de jeunes parents qui dort parfois mal. C’est aussi et surtout un duo d’épicuriens à l’humour douteux, fasciné par la langue française. On pourrait nous croire passionnés de jeux. Mais ce n’est pas le cas. On est plutôt passionné par les sourires des gens qu’on fait jouer. Tu l’auras compris, on est poètes, aussi.

Comme notre ambition est grande — faire ralentir le monde — on regorge d’idées et de projets. L’une d’elle, encore secrète, sera bientôt dévoilée et elle va nous prendre pas mal de temps! Alors on s’est dit que peut-être, une tête et deux mains supplémentaires ce serait chouette. On s’est mis à rêver à quelqu’un de passionné qui nous épaterait, un.e stagiaire qui a besoin d’expérience et à qui on pourrait offrir un cadre de développement personnel et professionnel. Evidemment, notre cadre de travail est particulier. Il est aussi très polyvalent et on n’a pas pu ni voulu définir une description de fonction.

On souhaite en fait accueillir, le temps d’un stage, quelqu’un qui a une passion et/ou des idées, qui peut apporter ses appétences au Siroteur et à qui nous pouvons être utiles en retour.
Photo non contractuelle

Alors on a quand même quelques petites exigences, du style:
- avoir son permis
- être un produit local est un atout
- partager sincèrement notre vision et nos valeurs
- être curieux.se et touche-à-tout
- pouvoir travailler de manière autonome et libre, avec pour seul cadre (ou presque) “the job has to be done”, c’est-à-dire que les horaires sont souples et que la confiance prime
- pouvoir travailler au siège de l’ASBL (Emines) autant que dans des espaces de coworking (Namur, LLN) et occasionnellement à domicile.

Pratiquement, comment se passe la suite?

Soit tu connais des étudiants en recherche de stage. Alors tu partages cet article et nous serons Gratitude.

Soit tu es toi-même à la recherche d’un stage dans le cadre de tes études. Dans ce cas:

- jette quand même un oeil à notre page Facebook et notre site web :)
- tu nous contactes par mail à info@lesiroteur.be
- tu nous poses tes questions si tu en as
- tu nous donnes les infos pratiques liées à ton stage (dates, durée, domaine d’études, exigences de l’école, etc)
- tu nous dit pourquoi et comment on peut t’aider
- tu nous dit pourquoi et comment tu veux aider Le Siroteur
Du reste, cv, poème, vidéo, lettre, podcast, Haïku, tu fais comme tu le sens.

Si tu te demandes ce qu’on va te faire faire, on se le demande aussi. Pas qu’on manque de travail mais plutôt que développer une activité, ça touche à tellement de domaines et qu’il y a encore tellement à faire que le champ des possibles est vaste. Du communicant au décorateur d’intérieur, en passant par le secrétariat, l’événementiel ou le webdesign, tous les profils ont leur spécificités et leur utilité.

On est excités comme des puces donc on se réjouit de recevoir ta candidature :D