Pourquoi un divorce tourne t’il au règlement de compte ?

Cela fait trois ans que ma vie est devenue véritable enfer.

Après 25 ans de vie commune, celle que j’ai aimé passionnément a décidé de mettre un terme à notre union. Mais au lieu de se comporter en adulte responsable, mère de trois enfants, elle a préféré agir comme une véritable “salope”, je n’aime pas ce mot et j’ai beau en chercher un autre mais il n’en existe pas.

Donc au lieu d’agir en adulte, elle a décidé, un soir de mars 2014, de ne plus me laisser rentrer chez nous. Profitant que j’étais totalement perdu face à cette situation, elle n’a pas hésité à demander une mesure d’éloignement pour violence conjugale alors que je n’ai jamais porté la main ni sur elle ni sur nos enfants. Et naturellement, dans ces cas, la justice parce que vous êtes un homme, lui donne forcement raison et me voilà donc à la rue. Je n’arrive pas à comprendre ce qui l’a poussé à agir de la sorte. Elle aurait pu simplement me dire qu’elle voulait que l’on se sépare, qu’elle avait rencontré quelqu’un d’autre, quelque chose comme cela… enfin entamer une discussion pour pouvoir se quitter en douceur ou elle aurait pu aussi simplement partir mais non elle a préféré porter des accusations immondes.

Sincèrement, je ne l’aurai jamais cru capable de cela et ne comprends toujours pas ces motivations. Mais cela ne s’est pas arrêté là, loin de là, elle a continué à porter des accusations de plus en plus ignobles, des allusions de pédophilie, d’alcoolémie, de drogues, de vouloir assassiner le plus jeune de mes enfants, etc… Mais pourquoi fait elle cela ? Alors j’ai craqué, j’ai fait plusieurs tentatives de suicides et me suis retrouvé enfermé pendant six mois en milieu psychiatrique. Aujourd’hui, six mois après ma sortie, j’essaie de me reconstruire, de me construire une nouvelle vie. Cela n’a pas été facile car après ma sortie, je n’avais ni travail ni logement et aucun revenu. Je dois ma survie à des amis qui m’ont hébergé et nourrit.

Voilà maintenant un mois, que ma situation s’est améliorée, j’ai un logement et perçois des allocations de chômage qui me permet d’espérer un avenir.

Mais voilà, mon ex continue sa petite guéguerre. Je suis à nouveau convoqué devant les tribunaux au mois de mai. Cela ne fera que la sixième fois et pourquoi ? Pour régler le partage des biens, et me forcer à vendre notre appartement laissé vide depuis deux ans et dont elle me refuse l’accès.

Depuis trois ans, rien n’a changé, on en est au même point. Je ne vois pas mes enfants et c’est un fardeau terrible à porter.

Une question me hante :

Comment peut elle se regarder dans un miroir sans avoir la nausée ?

Mentir à la justice en accusant le père de ses propres enfants de fait tellement ignoble et ne ressentir aucun remord, C’est une chose que je n’arrive pas à accepter

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.